Quels Sont Les 3 Ingrédients De La Vie De Tous Les Jours Qui Mènent Au Diabète ?

Sur la lancée des stimulants

Nous avons vu la semaine dernière, dans un article consacré au café, pourquoi cette boisson vous empêchait de perdre de la graisse si elle était consommée en trop grandes proportions. Nous avons vu aussi que le café n’était pas le seul stimulant qui agissait sur le taux de sucre dans le sang. Il y avait aussi le thé, le chocolat, tabac etc.

Dans cette énumération, je ne parle pas de l’alcool parce que ce n’est pas à proprement parler un stimulant. Pourtant, l’alcool a un réel effet sur le stress, la glycémie et donc aussi le poids.

L’alcool, ce sucre traitre

L’alcool est un sucre très rapidement absorbé par le corps.

L'acool, un des ingrédients du cocktail pour le diabète

L'alcool fait partie des 3 ingrédients du cocktail favorisant le diabète...

Il peut être rapidement transformé en graisse par l’insuline. S’il est consommé régulièrement, il est transformé en graisse plutôt qu’en glucose et il est stocké dans le foie. Lorsque le taux de sucre dans le sang est trop faible, l’alcool perturbe le foie dans son activité de transformation des acides aminés en glucose.

C’est pourquoi on dit que l’alcool perturbe l’équilibre glycémique dans le sang. Un buveur régulier aura plus de chance de développer un dysglycémie, c’est-à-dire que son taux de sucre dans le sang a plus de chance de devenir très variable.

Si vous vous souvenez du graphe que je vous avais montré dans la vidéo parlant de l’indice glycémique des aliments, vous pouvez facilement vous imaginer la courbe du glucose qui fait des montagnes russes. C’est ça la dysglycémie…

Inutile de dire que c’est très difficile de stabiliser son poids dans de pareilles circonstances. Quand un buveur régulier sent que son taux de sucre dans le sang est trop bas, que fait-il ?
Réponse : il boit un autre verre…

Retenez ceci : un excès d’alcool pousse le corps à produire de la graisse. Le buveur habituel peut endommager son foie et l’empêcher de bien contrôler sa glycémie et son poids.

Le effets secondaires du stress

Le stress est LA maladie de notre époque. Plus le temps passe et plus on veut être rapide, plus il faut être réactif, plus les raisons d’être épuisé s’accumulent, plus les occasions de stresser se multiplient

Le problème, c’est qu’un stress sans fin produit le même effet sur le corps que le fait de boire continuellement du café pour se maintenir éveillé et réactif. Le corps va libérer des hormones dont le rôle sera d’augmenter le taux de sucre dans le sang pour préparer le corps à nouvel effort.

Mais à notre époque, on ne stresse pas pour faire un effort physique, comme nos lointains ancêtres (= monter aux arbres et éviter un prédateur qui veut nous déchiqueter). On stresse pour faire un effort mental ou émotionnel. Du coup, le corps doit gérer un excès de sucre/glucose dans le sang (parce que ce glucose n’est pas utilisé pour faire fonctionner les muscles) en lâchant d’autres hormones dont le rôle sera de diminuer le glucose dans le sang, en stockant ce glucose sous forme de graisse.

Exemple concret : est-ce que vous avez déjà vécu une situation particulièrement stressante ? Une agression par exemple. Ou bien – pour reprendre un exemple proche de celui de nos ancêtres 😉 – une rencontre avec un animal en forêt, dont vous ne connaissez pas les réactions et qui pourraient vous faire beaucoup de mal. Un cerf ou un sanglier…

Si cette situation vous a stressé, vous avez sans doute senti que vos bras et vos jambes étaient tout tremblants lorsque le danger était passé. C’est parce que le corps s’est préparé à détaler en cas de problème. L’adrénaline et d’autres hormones ont fait leur travail : le taux de sucre dans le sang a grimpé en flèche, un peu comme l’aurait fait un aliment à indice glycémique élevé.

Ensuite, il vous faut attendre quelques temps pour que les symptômes de « post-stress » s’estompent (je parle des tremblements ressentis). Le temps que le corps libère des hormones capables de réduire le taux de sucre dans le sang (en fabriquant de la graisse).

Conclusion

Si on accumule trop de sucre (entre autres l’alcool), trop de stimulants/excitants (entre autres le café) et trop de stress prolongé, on surcharge le corps, qui devient incapable de contrôler le taux de sucre dans le sang. Conséquence : on prend du poids ! A terme, cela peut même provoquer le diabète

Commentez cet article ci-dessous ! 🙂

Crédit photo : fotolia.com “Cocktail” par Irochka

Les 5 articles les plus lus :

>> Manger le soir fait grossir : info ou intox ?

>> La fausse vérité des Yaourts 0% de matière grasse

>> Comment éliminer naturellement les hormones responsables de votre poids ?

>> Comment perdre votre goût pour les aliments sucrés

>> Les 9 conseils pour perdre du poids en réduisant la rétention d'eau

A propos de l'auteur Didier Henry

De formation "juridico-économique", j'ai grandi dans une famille de médecins et je suis aujourd'hui graphiste. Un parcours santé inhabituel m'a donné l'idée de créer ce blog.Mon "credo" : c'est en apprenant et en comprenant comment fonctionne son corps qu'on parvient à maîtriser ses éventuelles insuffisances. Et c'est en appliquant ce qu'on a appris qu'on se libère de "nos petits malheurs" ;-)

Suivez-moi sur:

Donnez votre avis dans les commentaires :

7 commentaires
Rémi dit

Le stress (mais ce terme est souvent dénaturé, est devenu “vague”), a un impact particulièrement négatif sur la santé en générale.
Pour ce qui est du poids, ayant moi-même perdu du poids grâce à un changement de rythme de vie (moins de stress professionnel), même s’il faut que je pousse plus loin mon analyse, je confirme par ma propre expérience l’impact sur celui-ci, du stress.

Répondre
    Didier Henry dit

    Bonjour Rémi,

    Merci pour ton témoignage.
    Alors que l’état de stress est au départ une exception bienfaisante (il sert à préserver la vie => exemple : échapper à un agresseur…), il est par contre très nuisible quand il devient un mode de vie. Toute l’harmonieuse alchimie du corps en souffre.
    Curieux n’est-ce pas ? 🙂

    Répondre
      Rémi dit

      Nous en sommes encore à mon postulat de base : ce sont les excès qui sont nuisibles. :). Un peu de stress peut être positif et, dynamiser. Trop de stress détruit.

      Répondre
Danièle dit

Le stress est provoqué par bien des évènements différents mais je ne pensais pas que l’alcool en faisait partie.
C’est sans doute pourquoi les personnes sous l’emprise de l’alcool sont souvent plus agressives qu’en temps normal.
L’agressivité étant une forme de défense.
Merci pour ces infos

Répondre
    Didier Henry dit

    Bonjour Danièle,

    Merci pour ton commentaire.
    Cette analyse est intéressante. Je n’aurais jamais pensé à ça…

    Mais à mon humble avis, c’est davantage l’effet désinhibiteur de l’alcool qui provoque l’extériorisation d’une agressivité latente.

    A bientôt

    Répondre
IGC dit

Bonjour

Je sais l’IG de l’alcool = 0, pourquoi cet aliment est dont “nuisible ” pour la santé (sans parler des pb d’alcoolisme) ?

Répondre
Ajoutez votre réponse