Le futur traitement contre l’obésité qui donne des idées pour aujourd’hui

Le traitement contre l’obésité semble en bonne voie

Si vous lisez le blog depuis un certain temps, vous savez qu’il n’est pas dans mes habitudes de parler de traitement contre l’obésité… Habituellement, j’essaie d’ailleurs de donner des conseils très « naturels ». J’ai presque envie de dire « bio ».

Il est vrai que pour les cas d’obésité grave et les situations extrêmes, il est difficile de donner des conseils, tant la situation semble établie et les efforts à fournir pour la redresser considérables. Dans cette situation, un traitement contre l’obésité se doit de donner des résultats encourageants.

Sinon, l’espoir (lui-même) d’un jour sortir de l’ornière, pour les personnes obèses, pourrait bien être compromis. Et si cet espoir tombe, la guerre peut paraître déjà perdue parce que rien n’augure qu’une future bataille victorieuse pourrait renverser la vapeur.

Si donc un traitement contre l’obésité pointe le nez, il vaut mieux qu’il soit crédible et que les résultats déjà observés soient encourageants pour les millions de personnes qui en ont besoin. Et il me semble qu’un traitement contre l’obésité qui consiste en des interventions chirurgicales n’est pas un traitement optimal.

En effet, un bon traitement contre l’obésité devrait en tout premier lieu agir sur les causes et non sur les effets liés à une prise de poids.

Si j’écris cet article aujourd’hui, c’est parce que l’ébauche de traitement contre l’obésité dont je parle aujourd’hui est à la fois simple, « naturelle » et efficace.

Une observation étonnante qui pourrait devenir un traitement contre l’obésité

Ce sont des chercheurs de l’université de Harvard qui se sont rendu compte qu’après avoir subi un pontage gastrique, les souris de leur laboratoire subissaient d’importantes modifications dans leur flore intestinale.

Pour information, le pontage gastrique est une intervention chirurgicale de plus en plus pratiquée comme traitement contre l’obésité. Non seulement aux Etats-Unis, mais aussi en France.

traitement contre l'obésité et régime méditerranéen

Dans le traitement contre l’obésité, quel est le rapport entre une souris et le régime méditerranéen ? La réponse est un peu plus bas 😉

Ayant fait ces observations, les chercheurs ont transféré cette flore intestinale modifiée dans les intestins d’autres souris. Curieusement, ces souris -elles aussi obèses- ont rapidement perdu du poids suite à ce transfert de microbes intestinaux…

On savait déjà que  la flore intestinale intervenait dans la dégradation des composés d’origine alimentaire (ex : les fibres), la production des vitamines (B12, B8, K…), la défense immunitaire, mais il semblerait qu’elle intervienne aussi dans le processus de perte de poids.

Intéressant, n’est-ce pas ?

Les souris dont on a ainsi envahi les intestins d’une nouvelle flore intestinale ont perdu jusqu’à 20% de leur poids, ce qui est aussi élevé que si elles avaient subi l’intervention chirurgicale elle-même. Avouez que, pour le même prix, c’est vraiment intéressant.

Une application intéressante dans le traitement contre l’obésité

Il semblerait donc que l’intervention chirurgicale en question (le pontage gastrique) ait des effets sur la flore intestinale, et que ces effets soient eux-mêmes responsables, en partie en tout cas, de la perte de poids.

Donc, si les chercheurs parvenaient à modifier la flore microbienne de manière à créer les mêmes effets sur celle-ci que l’intervention chirurgicale, cela permettrait de soigner l’obésité d’une manière tout à fait nouvelle !

Et même dans le cas où ils ne parviendraient à reproduire que partiellement ces effets sur le métabolisme sans qu’il faille passer par la case « charcuterie » (pardon, chirurgie), cela ouvrirait une voie totalement neuve dans les traitements contre l’obésité.

Les limites de la médecine

Malheureusement, ces découvertes n’en sont qu’à leurs balbutiements. Avant de pouvoir obtenir les mêmes résultats sur les êtres humains, il faudra attendre encore plusieurs années.

D’ici-là, il faudra donc prendre son mal en patience. D’ailleurs, si un jour cette solution de traitement contre l’obésité venait à devenir courante et efficace pour tous les obèses, je suppose que les excès alimentaires ne faibliraient pas. Au contraire.

Est-ce un bien ? Sans doute que oui pour l’économie. Sans doute que non pour la santé…

Dernière remarque : avant l’avènement de ce traitement contre l’obésité miraculeux, il est possible que vous puissiez déjà profiter de ces découvertes scientifiques.

En effet, certains régimes mettent à l’honneur la consommation d’aliments qui ont un effet positif sur la modification de la flore intestinale, en la rendant plus apte à faire perdre du poids au corps. C’est notamment le cas des alimentations riches en fibres ou d’une alimentation de type méditerranéenne.

Voilà qui donne une raison supplémentaire de consommer des fruits, des légumes et des légumineuses ! On savait déjà que ces aliments étaient bons pour le corps, mais on ne savait pas qu’ils étaient TELLEMENT indispensables

Aviez-vous déjà imaginé qu’il y avait un lien aussi fort entre aliment – flore intestinale – perte de poids ?

Pour ma part, je n’en reviens toujours pas 😉

Les 5 articles les plus lus :

>> Manger le soir fait grossir : info ou intox ?

>> La fausse vérité des Yaourts 0% de matière grasse

>> Comment éliminer naturellement les hormones responsables de votre poids ?

>> Comment perdre votre goût pour les aliments sucrés

>> Les 9 conseils pour perdre du poids en réduisant la rétention d'eau

A propos de l'auteur Didier Henry

De formation "juridico-économique", j'ai grandi dans une famille de médecins et je suis aujourd'hui graphiste. Un parcours santé inhabituel m'a donné l'idée de créer ce blog.Mon "credo" : c'est en apprenant et en comprenant comment fonctionne son corps qu'on parvient à maîtriser ses éventuelles insuffisances. Et c'est en appliquant ce qu'on a appris qu'on se libère de "nos petits malheurs" ;-)

Suivez-moi sur:

Donnez votre avis dans les commentaires :

21 commentaires
Steve Etherington dit

Bonjour Didier, je suis agréablement surpris par ton blog qui est d’une qualité remarquable.

Je suis sportif et je m’intéresse de plus en plus à la nutrition car des connaissances en nutrition sont indispensables pour optimiser les résultats sportifs.

Que penses tu du régime paléo ?

Bon week-end

Steve

Répondre
    Didier Henry dit

    Bonjour Steve,

    Merci pour ton commentaire enthousiaste et bienvenue sur ce blog 🙂

    Je n’ai pas vraiment approfondi le régime paléo, mais le peu que j’en ai vu me paraissait très intéressant. Ce qui y est proposé est assez “nature”, et à ce titre, je pense qu’il y a certainement beaucoup de bon dans ce régime. D’après ce que j’en ai retenu, il me semble qu’il serait particulièrement bien adapté aux sportifs parce qu’il fait la part belle aux viandes…

    A bientôt,

    Didier

    Répondre
Cécile dit

Et bien Didier, tu as mis le doigt sur un point crucial en parlant de la flore intestinale car elle est responsable de la majorité de notre immunité, qui elle même intervient dans le contrôle de notre état inflammatoire. Or, l’inflammation est ce qui entretien la prolifération des cellules graisseuses…soigner notre état inflammatoire et notre immunité font partie des bases, et pour cela il faut souvent commencer par s’assurer qu’on ne souffre pas de candidose chronique…

Répondre
    Didier Henry dit

    Bonjour Cécile,

    Merci d’avoir complété l’article avec ces informations 🙂

    A bientôt,

    Didier

    Répondre
[email protected] Tipi dit

Bonjour Didier,
Non c’est nouveau pour moi.
Une fois les raison émotionnelles de
l’obésité traitées, il me semble qu’une
petit recette miracle comme cela pourrait
donner le coup de pouce qui manque pour
perdre du poids.

Répondre
    Didier Henry dit

    Bonjour Hannah,

    Il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit plus du tout d’une mesure préventive. Les émotions peuvent faire beaucoup de choses, mais dans les cas d’obésités morbides (par exemple), il est légitime de se demander s’il est possible de retrouver son poids “naturellement”.

    Donc, oui, c’est un coup de pouce, mais alors un sacré coup de pouce ! 😉

    A bientôt,

    Didier

    Répondre
Jean-Luc (de Moralotop) dit

J’ignorais tout du pontage gastrique et pense que le mieux est de combattre l’obésité avant qu’elle ne survienne.

Ce qui suppose une modification sensible de nos habitudes alimentaires.
Et, dans certains cas, de notre culture.

Pour ceux qui sont déjà en état d’obésité, alors, les avancées présentées ici sont peut être source d’espoir.

Répondre
    Didier Henry dit

    Bonjour Jean-Luc,

    C’est vrai : idéalement, il faudrait modifier notre culture. Malheureusement, ça n’est pas gagné… L’obésité -résultat de notre société de plus en plus paresseuse- ne cesse de progresser.

    Mais on pourrait aussi énormément progresser en informant correctement les populations. Parce que ce n’est pas en prônant des régimes restrictifs et hypocaloriques qu’on parviendra à faire baisser le nombre de personnes en surpoids.

    Bref, il y a encore beaucoup de chemin à faire…

    A bientôt,

    Didier

    Répondre
sté[email protected] serein dit

merci pour ce blog d’une incroyable qualité, le point sur l’obésité m’a beaucoup touché, ce sera un plaisir de vous suivre et de lire la suite.

Répondre
    Didier Henry dit

    Bonjour Stéphane,

    Merci pour ton commentaire plein de sympathie et bienvenue sur ce blog.

    A bientôt,

    Didier

    Répondre
slim dit

Bonjour Didier,

Merci pour cet article.

Le programme de perte de poids suivant le régime méditerranéen pourrait être le régime idéal pour les amoureux de la cuisine ne pouvant pas contrôler les quantités.

A bientôt!

Répondre
Marie dit

Bonsoir Didier,

Merci d’aborder ce sujet central dans la perte de poids.

Mais comme le dit Cécile, cela n’a rien d’une recette miracle.
Cela relève du maintien de la santé, qui passe obligatoirement par la santé de la flore intestinale.
La santé intestinale, c’est par exemple consommer des probiotiques et des prébiotiques. Les bonnes bactéries ainsi apportées répareront la muqueuse, qui est toujours endommagée en cas de surpoids, surtout important.
C’est l’inflammation qu’il faut faire diminuer. Cécile a encore raison, je crois.
Mais les médecins ne connaissent pas l’importance de la santé du colon. Du moins en France.

A une autre fois.

Répondre
sté@geste ecolo dit

Si on pouvez commencer par faire taire la culpabilité des gens et stopper le miroir déformant de la société, ce serait déjà un premier pas…

Répondre
Brico Maison dit

Braov et merci pour tous vos articles très pertinents. Je pense que ce genre de blog est utile à un grand nombre de personnes. Bonne continuation!

Répondre
Romain dit

bonjour Didier,

Cet article est une mine de bonnes informations. Merci beaucoup pour ce partage que tu nous fais.

Répondre
Françoise dit

Bonjour,
Il est certain que la flore intestinale joue un rôle capital dans le métabolisme général et le maintien en santé. Préserver cette flore reste un objectif élémentaire dans une vision de santé naturelle. Comme le dit très justement Hannah, il reste nécessaire de traiter les causes premières du surpoids. Je vous propose mon dernier article, qui parle précisément de ceci.
Au plaisir de vous relire.

Répondre
Perdigoulette dit

Bonjour Didier,

Cela fait un certain temps que je te suis sur ton blog. Cette fois-ci, je décide de laisser un commentaire pour te dire qu’il est très agréable de te lire. Tes articles sont très intéressants, accessibles et surtout instructifs.
Merci de nous faire part de tes connaissances et de ton expérience au quotidien.
J’ai déjà hâte de lire d’autres articles et d’approfondir ce sujet qui me tient à coeur.
Bonne continuation et bravo pour ton blog !
A bientôt,
Perdigoulette

Répondre
    Didier Henry dit

    Bonjour “Perdigoulette”,

    Merci pour ton message si chaleureux et bienvenue sur ce blog !

    J’espère que je pourrai encore te donner longtemps des informations qui t’intéressent et dont tu sembles si “friande” 😉

    A très bientôt,

    Didier

    Répondre
argelery dit

pour mon cas je suis dans un recadrage alimentaire sans gluten, sans lactose et hyperinsulinisme qui s’est tranformé en diabete de type2 alors imagine un peu le calcul que je dois faire tout les jours tes conseils seront les biens venusle regime actuel que je suis : celui du professeur seignelet (hypotoxique) je dois avouer que pour cet hiver je ne sais pas comment équilibrer mes menus merci a toi pour les infos que vous pourrez me donner merci

Répondre
Emile dit

Bonjour Didier, il semblerait que le lactobacillus gasseri favorise la perte de poids.
A bientôt.

Répondre
    Faty dit

    Bonjour Émilie ,
    j’ai aussi entendu que le LGASSERI fait perdre du poids aussi.
    J’aimerais en savoir un peu plus,!

    Répondre
Ajoutez votre réponse