Et si votre esprit vous empêchait de perdre du poids ?

Le titre de cet article (qui aurait aussi pu s’intituler : « Et si vous pouviez perdre du poids par la pensée ? ») est écrit sous la forme d’une suggestion… Ce n’est pas un hasard.

Une suggestion est une idée qui vient s’insinuer dans votre esprit. Si cette idée est négative ou destructrice pour vous, elle ne sera pas à votre avantage. Elle s’installe dans vos pensées, sournoisement. Elle se propage à l’ensemble de votre esprit et de votre corps, jusqu’à y devenir bien ancrée.

A ce stade-là, la petite suggestion de départ n’en est plus une. Elle s’élève alors au rang de « croyance ». Et elle imbibe chacune de vos pensées. Sans que vous n’en ayez aucune conscience.

Plus une croyance est ancienne, plus elle est tenace. Mais elle est aussi très tenace lorsqu’elle est discrète et insoupçonnée.

Pour la mettre hors d’état de nuire, il faut alors la traquer, s’en emparer et la désamorcer. Une tâche difficile, d’autant plus qu’elle demande des remises en question et des changements de cap dans son existence. Or, le changement n’est pas nécessairement ce que vous appréciez le plus au monde…

Quel rapport avec la perte de poids ?

La littérature dans ce domaine vous apprend généralement toutes les combines les plus farfelues pour perdre du poids rapidement, pour faire des feintes à votre corps et obtenir de lui de se dégonfler dès que les beaux jours reviennent.

N’est-ce pas justement ce qui rend ces astuces inefficaces sur le long terme ?

Je m’explique : si, avec le printemps, vous vous trouvez un nouveau zèle pour faire des efforts pour commencer un nouveau régime, dès que la motivation faiblit (et elle faiblira) vous n’aurez plus aucune raison suffisante de faire des efforts pour votre poids. Ce problème arrive à tout le monde. Et il résulte de l’idée qu’on peut perdre du poids dès qu’on en a envie. Sans préparation.

Comment résoudre ce problème ? Peut-on perdre du poids par la pensée ?

C’est là que je rejoins ce que je disais plus haut… Essayez de répondre franchement à cette question : comment pouvez-vous espérer changer votre corps sur le long terme sans changer votre façon de penser ?

La question a tout son intérêt. Si vous vous dites : « Waouw, il fait super beau dehors, j’ai envie de remettre des vêtements d’été sympas, mais il faut d’abord que je perde quelques kilos pour être plus sexy… » -> alors, j’ai une mauvaise nouvelle pour vous : vous n’êtes pas dans le bon état d’esprit. Si vous voulez perdre du poids par la pensée, il faudra s’y prendre autrement…

Pire : ça pourrait être le début d’une lente descente aux enfers. On essaie de perdre 2 ou 3 kilos, on en reprend 5 un peu plus tard, on en perd à nouveau 4, mais on en reprend 6, etc.

Encore pire : si ce scénario yoyo devait se produire, le fait d’échouer dans vos tentatives de perdre du poids créerait une petite suggestion aussi anodine que destructrice : « Et si je n’étais pas capable de perdre du poids ? »

Et là, la spirale psychologico-infernale commence : non seulement vous n’arrivez pas à stabiliser votre poids idéal, mais vous commencez à imaginer que vous êtes coupable de ces échecs répétés. Votre confiance en vous diminue progressivement, ce qui créé un « climat chimique » à l’intérieur du corps propice à la prise de poids. Cela détruit encore un peu votre confiance en vous et plombe votre état d’esprit, ce qui vous pousse à grignoter, etc.

Bref, à l’origine de ce scénario catastrophe, il y a deux façon de penser (= 2 croyances) à remplacer au plus vite : 1/ celle de croire qu’on peut traiter son corps comme un objet extérieur à soi-même et 2/ celle de croire qu’avec un objectif « léger » et à court terme, on peut modifier son apparence dans la durée.

1/ D’abord -> règle n°1 pour perdre du poids par la pensée : votre corps fait partie de vous !

Si votre esprit n’est pas en phase avec votre corps, vous avez toutes les chances de ne pas respecter votre corps, ni vos sensations, ni votre faim. Au nom de l’image que vous voulez avoir de vous-même, vous risquez de nier la réalité de votre corps. Perdre du poids par la pensée, c’est d’abord avoir une pensée en harmonie avec son corps.

Avez-vous conscience que nier la réalité de son corps est à l’origine de bien des souffrances ? C’est une illusion de croire (encore une croyance) qu’on peut se permettre de ne pas faire attention à ses sensations alimentaires. Aucun régime drastique, aucune pilule amaigrissante, aucun bouton magique ne pourront remplacer vos sensations.

Si vous écoutiez vos sensations, vous ne feriez jamais de régime pénible et affaiblissant. Et vous auriez raison !

Ce qui veut dire qu’une croyance peut en entraîner une autre : croire que vous pouvez dégonfler votre corps à la demande -> (après échecs) croire que vous êtes incapable de mincir -> croire que vous êtes coupable -> (avec la perte de confiance en soi) croire que certaines choses ne vous sont « de toute manière » pas accessibles -> croire qu’il ne sert à rien de chercher d’autres moyens de mincir sainement -> croire qu’il est normal d’étendre ces croyances à d’autres domaines de votre vie, etc.

Si vous êtes dans ce genre de cas, vous avez très sérieusement besoin de reprendre confiance en vous-même. Votre « petite voix » vous a tellement dévalorisé que vous ne croyez plus en vous-même. Vous devriez faire taire cette petite voix et remplacer ce qu’elle a pris l’habitude de vous dire par de nouvelles phrases positives, sincères et bienveillantes.

Une petite séance de coaching pour reprendre confiance en vous pourrait aussi être très bénéfique 😉

Et cela pourrait être un bon début pour perdre du poids par la pensée…

2/ Ensuite, ayez un mental de gagnant : voyez loin !

Sans objectif plus important que votre confort quotidien et vos habitudes quotidiennes, vous ne pourrez pas tenir dans la durée.

Pour perdre du poids, vous devrez changer vos habitudes, donc ça risque de ne pas être très agréable, mais si vous avez un objectif plus important à vos yeux, qui vous apporte plus d’avantages que ces quelques inconvénients, vous pourrez perdre vos kilos sur le long terme. Et vous commencerez à comprendre ce que « perdre du poids par la pensée » signifie.

Par exemple, vous pourriez avoir envie de perdre du poids « pour vos enfants ». Pour être plus présents à eux, pour faire des activités avec eux, etc. C’est un objectif bien plus stimulant et à valeur relationnelle plus importante que le simple fait de se sentir mieux dans ses vêtements avec les beaux jours qui reviennent (ce n’est qu’un exemple, si vous ne jurez que par le reflet de votre miroir, libre à vous 😉 )

Conclusion

Il y a énormément de choses à dire à propos de la relation entre la psychologie et la prise de poids. Des données psychologiques ou émotives peuvent se retrouver :

  • À l’origine d’une prise de poids
  • Comme conséquence d’une prise de poids
  • Comme stratégie d’approche pour perdre du poids « intelligemment »

Que ce soit pour :

  • Vous retrouver en accord avec vous-même,
  • Retrouver confiance en vous
  • Ou trouver les motivations profondes qui vous feront passer à l’action pour perdre du poids,

Une approche plus psychologique des problèmes de poids permettrait à bien personnes qui souffrent de surpoids de sortir de l’impasse qu’elles vivent.

Quelle est la catégorie dans laquelle vous vous retrouvez ?

  • Dans celle qui n’arrive pas à perdre du poids à cause d’un conflit ancien non réglé ?
  • Dans celle qui a fini par perdre confiance en sa capacité de perdre du poids ?
  • Ou bien encore dans celle qui a besoin de trouver une motivation qui permettra de perdre du poids une bonne fois pour toutes ?

Répondez dans les commentaires !

Les 5 articles les plus lus :

>> Manger le soir fait grossir : info ou intox ?

>> La fausse vérité des Yaourts 0% de matière grasse

>> Comment éliminer naturellement les hormones responsables de votre poids ?

>> Comment perdre votre goût pour les aliments sucrés

>> Les 9 conseils pour perdre du poids en réduisant la rétention d'eau

About the Author Didier Henry

De formation "juridico-économique", j'ai grandi dans une famille de médecins et je suis aujourd'hui graphiste. Un parcours santé inhabituel m'a donné l'idée de créer ce blog.Mon "credo" : c'est en apprenant et en comprenant comment fonctionne son corps qu'on parvient à maîtriser ses éventuelles insuffisances. Et c'est en appliquant ce qu'on a appris qu'on se libère de "nos petits malheurs" ;-)

follow me on:

Leave a Comment:

4 comments
Sarah says

Bonjour et merci Didier …

Comme je suis d’accord avec vous et comme c’est veridique !

C’est pour cela que j’encourage aussi pour se faire aider

La Methode Gueoula : Maigrir par le Subconscient .

Reply
    Didier Henry says

    Bonjour Sarah,

    Les méthodes qui font intervenir le subconscient ont toujours piqué ma curiosité… Comme vous parlez d’une méthode de ce type, vous avez sans doute des retours à partager.

    Est-ce que ça fonctionne ? Y a-t-il des personnes qui sont susceptibles d’avoir de meilleurs résultats que d’autres avec cette méthode ?

    A bientôt,

    Didier

    Reply
Accueil « perdre du poids says

[…] Et si votre esprit vous empêchait de perdre du poids ? […]

Reply
Marie-Lys says

Bonjour Didier,

merci de dire tout haut enfin la vérité concernant les régimes ! Je suis moi aussi plus que persuadée (et j’en ai moi-même fait l’expérience) que les régimes ne sont qu’une perte de temps et plus destructeurs qu’autre chose …
Nos pensées (positives ou négatives) ont un impact non négligeable sur notre façon d’être, notre façon de manger, notre confiance en nous.
Essayez pendant quelques semaines de vous parler de façon bienveillante et en vous encourageant et vous pourrez observer de vous même les résultats sur vos état d’esprit et votre façon de manger 😉

Reply
Add Your Reply