Comment perdre votre goût pour les aliments sucrés

Pour certaines personnes, il peut sembler évident de vouloir perdre son goût pour les aliments sucrés. Pour d’autres, il faudra peut-être une petite explication.

Pourquoi vouloir perdre son goût pour les aliments sucrés ?

La raison numéro 1 est difficile à vous cacher : le sucre est le premier ennemi contre qui vous devez lutter pour perdre du poids.

Qu’il soit sous forme de sucre raffiné (sucre blanc) ou sous forme d’aliment sucré, directement ou non (je pense aux farines raffinées qui ont presque le même effet dans le sang que le sucre).

Or, vous vous en êtes sans doute déjà rendu compte, les aliments sucrés sont de plus en plus sucrés et de plus en plus nombreux. Evidemment, le secteur le plus touché est celui des friandises. On n’y trouve (presque) que des aliments sucrés.

Mais on trouve des aliments sucrés dans à peu près tout ce qui se mange et qui est passé par la case « alimentation industrielle ».

Au passage, je vous signale que l’industrie du sucre ne s’est jamais mieux portée qu’aujourd’hui et qu’elle rapporte des sommes rondelettes à ceux qui en tirent les ficelles.

Au fil des décennies, l’industrie alimentaire nous a habitués à avoir un « goût sucré ».

Pour le dire autrement, on finit par ne même plus se rendre compte que certains aliments contiennent du sucre alors qu’autrefois ils n’en contenaient tout simplement pas. C’est ainsi qu’on trouve tout à fait normal de boire du jus d’orange sucré…

Je crois qu’il n’est pas nécessaire de vous faire un dessin pour vous faire comprendre que ce sucre est à la fois inutile et néfaste pour votre santé. Et je précise ma pensée : il est surtout néfaste de s’habituer aux aliments sucrés.

C’est pour cela que je vous conseille de perdre votre goût pour les aliments sucrés. Cela aura un effet très bénéfique sur votre silhouette…

Comment « oublier » les aliments sucrés et vivre sans sucre

Il faut savoir que je suis moi-même un ancien accro au sucre. Je dis bien un « accro », parce qu’il s’agit bien d’une dépendance. J’étais jeune et je prenais constamment du sucre sous toutes ses formes.

Et puis vint un voyage à l’étranger pendant 2 semaines, où mes habitudes alimentaires ont été très différentes. Il me manquait quelque chose, mais je ne savais pas dire quoi.

Au bout de quelques jours, je me suis rendu compte que je ne mangeais presque plus de sucre. Le seul moment où j’en prenais encore, c’était le matin au petit-déjeuner.

Je me suis rendu compte à ce moment-là de ma dépendance au sucre, et du fait qu’il est vraiment trop radical d’arrêter le sucre du jour au lendemain.

Plus tard, je me suis résolu à trouver une solution « soft » pour arrêter de consommer du sucre en grandes quantités, et surtout, pour ne pas souffrir de cette diminution de sucre dans mon alimentation. Si cette méthode a fonctionné avec moi, elle devrait fonctionner avec vous également…

La méthode pour arrêter de consommer du sucre, des sucreries et des aliments sucrés

1/ 1ère étape : avant de faire quoi que ce soit, je pense que ça vaut la peine de vous rendre compte à quel point vous êtes accro au sucre.

Faites l’exercice comme moi je l’ai fait sans le vouloir : ne mangez presque plus de sucre pendant 3 ou 4 jours, et remplacez les calories que vous auriez ingérées avec ce sucre par des fibres : des fruits et des légumes… Même si vous n’avez pas nécessairement faim, vous ressentirez normalement une sorte de manque.

2/ 2è étape : dans la première étape, vous avez simplement fait un petit exercice pour prendre conscience de ce que peut représenter un manque de sucre. Au bout de trois jours, vous aurez peut-être perdu un peu de poids, mais je ne vous encourage pas dans cette voie-là…

Pourquoi ? Je ne crois pas qu’il soit bon de vous priver du jour au lendemain de sucre, et ce sur le long terme. Vous ressentiriez probablement de plus en plus le manque de sucre et vous retomberiez dans un autre excès : vous vous gaveriez de sucre… Or, ce n’est pas le but.

En deuxième étape, donc, reprenez une alimentation telle que vous l’aviez avant le petit test de sensations de votre première étape.

3/ 3è étape : vous savez que vous avez tout intérêt à ne plus consommer autant de sucre que vous ne le faites à présent.

Vous allez donc réduire très progressivement vos apports de sucre. Quand je dis « très progressivement », je veux dire qu’il ne faut pas que vous vous rendiez compte avec votre corps que vous prenez moins de sucre.

Vous savez que vous mangez moins d’aliments sucrés (intellectuellement), mais vous ne le sentez pas ! Si vous le sentez, c’est que vous y êtes allé trop vite.

Prenez le temps avec cette étape. Elle peut durer assez longtemps : plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Cela ne dépend que de vous.

On joue sur l’endurance : votre volonté vous permet de rester stable dans vos objectifs, tandis que votre corps s’habitue sans même s’en rendre compte à une diminution progressive des apports en sucre.

4/ 4è étape : la phase de stabilisation. Si vous avez correctement suivi les 3 premières étapes, et surtout la 3è étape, vous êtes arrivé à un stade où vous ne consommez plus beaucoup de sucre et où vous n’éprouvez même pas le besoin d’en prendre. Vous avez très probablement perdu du poids sans l’avoir cherché directement.

Normalement, dès que vous goûtez un ou des aliments sucrés, vos papilles vous le signalent tout de suite : elles sont redevenues plus sensibles au sucre et vous pouvez vous fier à votre goût pour savoir quels sont les aliments sucrés et les aliments sans (trop de) sucre.

Comme vous aurez pris l’habitude de ne plus manger d’aliments sucrés, vous les rejetterez naturellement.

Profitez de ce que votre corps n’a pas besoin de sucre pour ne plus retomber dans le piège du sucre. C’est en cela que consiste la 4è étape : profitez de vos progrès pour rester facilement vigilant contre le sucre.

C’est beaucoup plus facile de ne pas prendre de sucre quand on n’en éprouve pas le besoin que lorsque le corps s’habitue ou se réhabitue à manger régulièrement de grandes quantités de sucre.

Mesurez votre taux de dépendance au sucre

Pour conclure, je ne pourrais pas mieux vous proposer que de faire le premier test sur vous-même. Faites une liste de tous les aliments sucrés que vous prenez sur la journée.

Par exemple : gâteaux, bonbons (!), sodas et boissons sucrées, coupes faims, etc.

A noter tout ce qui est produit à partir de farine blanche a un effet presque aussi mauvais sur le corps que le sucre raffiné… Il serait normal que vous les ajoutiez sur votre liste 😉

Après avoir fait cette liste, supprimez de votre alimentation quotidienne tous les aliments sucrés repris sur votre liste. Est-ce que vous pouvez vous en passer facilement ?

Si la réponse est « oui » : supprimez-les définitivement de votre alimentation, vous n’en avez pas besoin et votre corps, lui, a besoin d’une alimentation plus saine.

Si la réponse est « non » : vous avez dans cet article une méthode qui vous permettra de les supprimer lentement mais sûrement. Appliquez-là, vous aurez un corps en meilleure santé, et surtout, plus tonique !

Les 5 articles les plus lus :

>> Manger le soir fait grossir : info ou intox ?

>> La fausse vérité des Yaourts 0% de matière grasse

>> Comment éliminer naturellement les hormones responsables de votre poids ?

>> Comment perdre votre goût pour les aliments sucrés

>> Les 9 conseils pour perdre du poids en réduisant la rétention d'eau

A propos de l'auteur Didier Henry

De formation "juridico-économique", j'ai grandi dans une famille de médecins et je suis aujourd'hui graphiste. Un parcours santé inhabituel m'a donné l'idée de créer ce blog.Mon "credo" : c'est en apprenant et en comprenant comment fonctionne son corps qu'on parvient à maîtriser ses éventuelles insuffisances. Et c'est en appliquant ce qu'on a appris qu'on se libère de "nos petits malheurs" ;-)

Suivez-moi sur:

Laissez un commentaire ! :

39 commentaires
[email protected] dit

Ton podcast est très réussi, tu as une très belle voix.
Quand à l’article, j’approuve totalement, toute frutration entraine un effet rebond. Il s’agit plutot de modifier ces habitudes comme tu le dis, en trois semaines, notre cerveau crée de nouvelles connections et celles qui ne sont pas entretenues s’affaiblissent, l’effort devient alors une habitude naturelle.

Répondre
    Didier Henry dit

    Bonsoir Patricia,

    Merci pour ton compliment 🙂

    Tes remarques à propos de l’adaptation du cerveau aux nouveautés sont très judicieuses, mais en proposant la solution de cet article, je pense que je ne fais même pas appel à cette faculté puisque j’essaie de masquer au maximum les modifications subtiles de goût. On nous fait exactement la même chose (dans le sens contraire) lorsqu’on nous impose des goûts d’aliments de plus en plus sucrés. Lentement, très lentement, on amène la population à modifier ses goûts et ses préférences. Cela se fait tellement lentement que la plupart des gens n’y voient que du feu.

    Merci pour ton commentaire et à bientôt !

    Répondre
Bernadette GILBERT dit

Bonjour Didier et bonne et heureuse année ! Magnifique article pour l’entamer… Il y a fort à faire en matière de sucre. Ici, on en met dans la moutarde, dans la mayonnaise et dans toutes les préparations en conserve, histoire de bien créer la dépendance pour tout le monde. Tu as raison, comme c’est une dépendance, on peut s’en défaire…

Répondre
    Didier Henry dit

    Bonjour Bernadette,

    Excellente année à toi également !

    Je pense que tu en connais un rayon, à propos du sucre… Il est bien possible qu’il y ait des différences dans les produits de nos continents respectifs. Mais à mon avis, nous allons nous aussi progresser vers un « tout au sucre » qui n’est pas spécialement réjouissant pour la santé de nos concitoyens. En attendant, informons ! 😉

    A bientôt !

    Répondre
Paul dit

Bonjour Didier,
Je le sais, je suis un accro au sucre… Un peu de stress, du chocolat, une friandise… Je le sais et je tente de m’en défaire petit à petit…
Aujourd’hui, je n’en ai presque pas pris car trop occupé à d’autres tâches…
Bonne année

Répondre
    Didier Henry dit

    Bonjour Paul,

    J’espère que cet article pourra te donner des idées utiles pour enrayer ton attachement au sucre 🙂 Être conscient de ses faiblesses, c’est déjà un grand pas vers la résolution de son défaut.

    Que cette nouvelle année puisse être pour toi un nouveau départ dans ta lutte contre le sucre ! Si tu pouvais remplacer cette dépendance par une dépendance aux fruits, ce serait pas mal 😉

    Didier

    Répondre
Ecole du bien etre dit

 »Au passage, je vous signale que l’industrie du sucre ne s’est jamais mieux portée qu’aujourd’hui et qu’elle rapporte des sommes rondelettes à ceux qui en tirent les ficelles. »

ne serait ce pas en lien avec la quantité de gens stressés, déprimés ?
Le sucre sert de douceur…calme…apaise…

Donc sympa ton idée de faire un bilan des sucreries avalées dans une journées….je le fais quand je regarde mon caddie à la caisse ( et j’enlève parfois..)

mais il est aussi intéressant de se demander : pourquoi ai je besoin de tant de sucre ? Pourquoi ne puis je pas m’en passer ?
Comment cela se passe t-il dans ma vie ? Stressé ? Fatigué ? …

La nourriture émotionnelle est très puissante parfois et pas facile de s’en débarrasser comme cela;..

Répondre
    Didier Henry dit

    Bonjour Karine,

    Un lien entre stress et sucre ? Intéressant comme idée. Le volet psychologique de la nourriture est évidemment toujours intéressant à visiter… Les questions que tu soulèves sont certainement pertinentes pour les personnes qui donnent une dimension psychologique importante à leur nourriture.

    Mais on peut supposer qu’il y a aussi un ensemble d’habitudes qui régissent les comportements. C’est plutôt sur ce plan-là que joue le présent article. C’est sa force et sa limite en même temps… 😉

    A bientôt !

    Répondre
Sylviane dit

Bonjour Didier
Bonne Année et surtout une excellente santé pour 2012.

Je transmets ton article à ma fille accro au sucre depuis déjà pas mal de temps et qui ne sait pas trop comment s’en sortir

Reviens-nus vite avec tes bons articles

Répondre
    Didier Henry dit

    Bonjour Sylviane,

    Merci beaucoup pour tes encouragements 😉

    Si tu vois des résultats positifs chez ta fille, cela m’intéresse beaucoup !

    A très bientôt.

    Répondre
phen375 dit

C’est vrai que le sucre c’est difficile à contrôler… le problème selon moi est que l’on a souvent aucune idée sur les ingrédients contenus dans l’alimentation…
Toutefois, je crois que faire du sport régulièrement est une bonne habitude pour se tenir en forme et limiter réduire l’excès de sucre…

Répondre
    Didier Henry dit

    Bonjour phen,

    Merci pour ta remarque et bienvenue sur ce blog.

    J’aimerais te répondre en faisant tout de même deux observations :

    1/ En regardant les ingrédients des aliments, on se rend très vite compte si un produit semble naturel (et donc sans sucres ajoutés) ou non.
    2/ De manière générale, on peut se dire que tout ce qui a été créé/transformé de manière industrielle a été potentiellement enrichi en sucre.

    Conclusion : plus un aliment est naturel, plus il est recommandable. Il ne faut pas se laisser séduire par les packagings sophistiqués…

    Répondre
Philippe - Changer de vie dit

Bonjour Didier,
Le sucre blanc, un véritable « ennemi », comme le sel d’ailleurs. J’ai réussi à supprimer le sucre blanc en le remplaçant par du miel.
J’évite de même les plats préparés pour les remplacer par des aliments simples à cuisiner soi-même.
Et je consomme beaucoup de fruits, entiers, en morceaux ou en purée.
Cela fait plus de 2 ans maintenant et on perd le besoin de produits très sucrés assez rapidement.
Le truc est de remplacer l’aliment à supprimer par quelque chose qui rend le même « service » mais plus sainement.

Répondre
    Didier Henry dit

    Bonjour Philippe,

    Merci pour ce premier commentaire et bienvenue sur ce blog 🙂

    C’est une bonne idée de remplacer le sucre par un substitut plus sain. Et effectivement, les plats préparés sont à éviter absolument. Je sais que c’est beaucoup plus simple et plus rapide, mais c’est un désastre nutritionnel. Certaines personnes ne fonctionnent qu’avec des plats préparés et s’étonnent de prendre du poids… Il vaut bien mieux faire comme tu le fais : des plats simples et sains qu’on peut cuisiner assez rapidement en évitant tous les colorants chimiques, le sel et le sucre ajouté.

    A bientôt !

    Répondre
farid dit

Je suis tout à fait dans la philosophie de la progressivité pour diminuer voire supprimer une dépendance.

une autre méthode provient des séances de l’auto hypnose, qui peuvent aider à ne plus ressentir le manque, mais bon là, on touche à un autre domaine ^^

Répondre
    Didier Henry dit

    Bonjour Farid,

    Bonne remarque !
    C’est vrai que si la source des excès est profondément enfouie dans notre inconscient, c’est peut-être une solution de vouloir rectifier le tir en l’incitant à modifier sa « programmation »…

    C’est un autre domaine, mais cela peut aider à perdre du poids, il est sans doute bon de l’approfondir 😉

    A bientôt !

    Répondre
Mme NGOUNGUE Bertille Lydie dit

Bonjour Didier

merci pour les informations par rapport aux sucres la dernière fois mon mari me faisait de remarque par rapport au sucre la famille de mon papa est mort de diabethe meme mon papa est mort de dibetique donc mon mari me donnais des conseilles pour n’est pas consommer trop de sucre y compris les boissons sucrés mais il m’a proposé de prendre du miel mais j’ai un problème je ne supporte pas l’odeur du miel je ne sais pas pourquoi mais avec tes conseilles je veux éssayer petit à pétit pour voir le resultat est ce que je peux manger la papaye ou bien un grand merci et que l’année 2012 t’apportes plus de santé bisou

Répondre
Verohanitra dit

Bonjour Didier.

Quand j’ai fait la liste des éléments que je prennent tous jours, j’ai vu que la plupart était des aliments sucrés. En fait, je les ai mangés sans m’en rendre compte. Je vais essayer de m’en défaire petit à petit, adieu gâteau+coca+glace……sans regret.
Bonne journée

Répondre
marie dit

Bonjour didier super site.Si ça peut aider ,j’ai reussie à ne plus etre dépendante au sucre blanc en mangeant du sucre complet tout d’abord.Par la suite je me suis orientée vers le sirop d’agave (sucre végétal).Mes sucrerie à l’heure d’aujourd’hui sont les dattes medjoul,les figues sèches,plus rarement des barres au miel sésame.

Répondre
    Didier Henry dit

    Bonjour Marie,

    Merci pour ton commentaire et bienvenue sur ce blog 🙂

    Effectivement, le sirop d’agave est intéressant parce qu’il fait moins grossir que le sucre « normal ». Chacun peut trouver des solutions différentes pour se détourner du sucre, mais effectivement, le fait de remplacer le sucre par d’autres aliments plus sains tout en réduisant la quantité d’aliments au goût sucré, cela peut être une solution très efficace !

    A bientôt !

    Répondre
[email protected] Tipi dit

Bonsoir Didier,
Moi je suis très sucrée mais je me soigne, c’est à dire que je mange des fruits mais je peux vite devenir accro au sucre des fruits aussi.
Bref, le goût du sucre ne se perd pas facilement.
Il est parfois enraciné dans les manques de l’enfance. Quand on arrête le sucre, il y a un effet sevrage dans le corps mais aussi la remontée des mémoires de manque, c’est cela qui est difficile à vaincre dans les dépendances.

Répondre
    Didier Henry dit

    Bonjour Hannah,

    Merci pour ton premier commentaire et bienvenue sur ce blog !

    C’est vrai qu’il faut pouvoir idéalement dissocier les aliments des souvenirs émotionnels auxquels on les rattache. C’est l’émotion de La Madeleine de Proust dont il faut pouvoir se rendre maître… Mais ce n’est pas plus compliqué que de changer d’employeur quand on s’aperçoit que son employeur actuel nous exploite ou nous manipule. Non ? Je sais, c’est discutable ! 😉

    A bientôt !

    Répondre
Annie Goodet dit

Bonjour Didier

je me présente: j’ai 62 ans , a la retraite depuis 2 ans et avec pour objectif principal, perdre 20 kg pour être en forme le plus longtemps possible comme tout le monde!
je suis contente d’être tombée sur votre blog en recherchant les aliments a bas indice glycémique; il est vraiment très interessant car très raisonnable en tout;je vais de régime en régime depuis 30 ans sans pouvoir déloger mes kilos en trop mais je ne renoncerai jamais a la quete d’une bonne forme retrouvée!
voici 3 mois que je me suis déshabituée du sucre en réduisant le pain (remplace par pain complet) et les farineux,les gateaux, en mangeant fruits et legumes presque a volonte; je viens de gouter un yaourt au cafe 0% qui etait mon dessert préferé, et bien j’ai fait « beurk!! et les 3 autres yaourt a la poubelle; heureusement je n’ai pas d’aversion pour les fruits sucrés car ca serait dommage de se priver des bons aliments!!
je vais revisiter votre blog que j’ai survolé .
Merci pour tous vos supers conseils

Répondre
    Didier Henry dit

    Bonjour Annie,

    Bienvenue sur ce blog !

    Quel plaisir de lire un commentaire aussi enthousiaste 🙂
    J’espère que vous pourrez trouver ici les réponses à vos questions. J’estime que pour perdre du poids intelligemment, il faut commencer par identifier les causes de prise de poids.

    Par exemple : quand on est jeune, on peut avoir pris du poids pour des raisons purement psychologiques, alors que quand on a dépassé la cinquantaine, l’origine de la prise de poids peut être hormonale. Parfois, on peut imaginer une combinaison de plusieurs facteurs…

    Toujours est-il que si on n’a pas bien identifié les raisons de la prise de poids, on peut faire un régime qui semble efficace à première vue, mais qui ne résout rien sur le long terme. C’est peut-être le défaut de pas mal de régimes qui prétendent tout résoudre.

    Vous qui avez fait beaucoup de régimes différents, qu’en pensez-vous ?

    À bientôt !

    Didier

    Répondre
Babou dit

Bonsoir Didier,
Je viens de découvrir votre blog (très intéressant) et du même coup, lire le commentaire d »Annie. J’ai à peu près le même profil qu’elle. 62 ans, à la retraite. Depuis plus de 30 ans j’ai presque tout essayé pour perdre du poids. (régimes, soins etc …) J’ai perdu, j’ai repris et depuis la ménopause et l’arrêt de mon activité et malgré le sport, je ne parviens plus à perdre car je suis aussi addict au sucre. J’ai environ 15 kgs à perdre. Je perds le moral car je me sens vraiment mal dans ma peau et plus je me sens mal, plus je mange du sucre ou tout ce qui me tombe sous la main (fruits secs, confiture, chocolat, etc …..)
Je rêve d’avoir le fameux « déclic » mais il tarde !..
J’ai essayé de télécharger votre guide pratique mais je ne parviens pas à le faire. Je vais demander de l’aide.
Cela fait plaisir de voir que n’étant pas personnellement concerné vous vous intéressez à ce « mal du siècle  » qu’est le surpoids. Merci.

Répondre
    annie dit

    Bonjour Babou

    Je suis contente que mon commentaire ait pu toucher une personne dont le profil actuel et passe sont identiques point par point.
    j’ ai mis du temps a trouver la faille des echecs de mes régimes mais apres plusieurs essais, j ‘ai enfin decouvert par moi-meme que seul la baisse de sucre etait la cause de la boulimie du sucre et celle des feculents comme le pain et que cette cause etait purement scientifique! les bla bla psychologiques n’ont rien a voir la dedans et il serait souhaitable que les medecins le diffusent plus largement! a croire qu’on veut laisser les gens grossir et profiter du marché
    En réduisant pendant quelques jours au maximum le sucre et tout ce qui en contient,(sauf les fruits 2 par jour), on s’appercoit d’ un dégout des aliments très sucres; en continuant mais sans jamais supprimer les fruits, on se défait des aliments sucres et pour moi c’est une très grande trouvaile qui me permet de continuer mon régime sur toute cette année pendant laquelle je compte bien perdre mes 10 ou 15 kg restants .
    MERCI Didier et votre blog dans lequel j’ai retrouvé tous les grands principes intelligents que je venais de mettre en pratique

    Répondre
      Babou dit

      Bonjour Annie, bonjour Didier,
      Merci de votre réponse. C’est agreable d’être comprise. J’ ai effectivement déjà essayé de me déshabituer de l’envie de sucre mais à chaque fois, la gourmandise reprend le dessus. Ou plutôt les problèmes de la vie font que je craque, même si mes problèmes ont l’air d’être « psy » ( le refus et la peur de vieillir, l’éloignement des enfants, le conjoint un peu moins attentionné, peut être un peu d’ennui, etc, etc ….) ressentez vs la même chose ??
      Avez vs essayé de prendre des « pillules miracle » qui coupent l’envie de sucre. On reçoit toutes sortes de pub à ce sujet et les quelques unes que j’ai essayées ont eu un effet nul.
      En tout cas, je trouve ce blog très sympa et je vais tenter de m’atteler sérieusement au régime sans sucre …….
      Bonne journée et à bientôt de vs lire.

      Répondre
      Didier Henry dit

      Bonjour Annie,

      Merci à vous pour votre commentaire sincère, encourageant et élogieux 😉

      J’aimerais tout de même attirer l’attention sur le fait que les causes d’une prise de poids ne sont pas toujours identiques d’une personne à l’autre.

      C’est magnifique d’avoir pu trouver la raison qui semble vous avoir fait prendre du poids, mais il n’est pas impossible que d’autres personnes cumulent cette cause-là avec d’autres, comme par exemple : de la rétention d’eau, des problèmes hormonaux, des troubles du comportement alimentaire, etc.

      Bonne continuation dans votre perte de poids !

      Didier

      Répondre
    Didier Henry dit

    Bonjour Babou,

    Merci pour votre commentaire. Et pardon de vous répondre si tard… 😉

    Avez-vous essayé de vous changer les idées ? Si vous faites de votre poids une obsession, vous risqueriez d’entrer dans un cercle vicieux où vos idées négatives prennent une place beaucoup trop importante et où il vous sera beaucoup plus difficile de perdre du poids.

    Si j’étais médecin, je vous prescrirais une cure d’idées positives : pensez positivement, ne voyez que les choses positives autour de vous, parlez positivement, faites un petit voyage dans un endroit que vous aimez, etc. En bref, renouvelez votre environnement intellectuel, physique et peut-être même amical.

    Tout cela participe aussi à un climat favorable à la perte de poids.

    A bientôt,

    Didier

    Répondre
Les 5 secrets méconnus pour perdre du poids dès demain dit

[…] fois que vous aurez perdu votre goût pour le sucre, vous vous rendrez compte que vous n’êtes plus attiré(e) par les aliments sucrés. Profitez de […]

Répondre
Alice dit

Déjà 24h pour la 1ère phase du test !
Une question : un fruit est un aliment sucré ?
Sinon, no confiture, chocolat, pain blanc ….

Répondre
thierry dit

Belle démonstration d’une méconnaissance du sujet. Vous devriez fréquenter des personnes dont la perte de poids est une réelle difficulté au lieu de prendre votre cas comme une formule magique.

Répondre
    Didier Henry dit

    Bonjour Thierry,

    En l’occurrence, vous avez raison : ce blog ne s’adresse pas aux cas « pathologiques ». Nulle part je n’ai émis cette prétention.

    Mais pour le reste, ces conseils peuvent certainement éclairer un grand pourcentage de lecteurs.

    De votre côté, vous semblez avoir des lumières qui pourraient apporter une belle plus-value aux lecteurs exigeants tels que vous. Pourriez-vous nous en dire plus ?

    Merci d’avance,

    Didier

    Répondre
Blandin dit

Bonne réponse

Répondre
Graziella dit

Bonjour, je suis très interessé par ce que vous ecrivé et qui a l’air super!
Mais dans quel mesure on doit diminué petit a petit?
Par exemple un petit chocolat par jour ?

Un grand merci

Répondre
    Didier Henry dit

    Bonjour Graziella,

    Merci pour ce commentaire et bienvenue sur ce blog !

    Pour répondre à votre question : tout est une question de proportion… Imaginons que vous preniez en moyenne 100gr de sucre par jour, tous aliments confondus (c’est vrai que ce n’est pas évident de connaître ce chiffre parce qu’on trouve du sucre un peu partout, mais soit), vous pourriez essayer de prendre en moyenne 90gr de sucre par jour pendant quelques jours, puis passer à 80gr, puis à 70, etc.

    L’idée est que chaque évolution doit être facile à faire et qu’une fois que le nouveau pas est devenu facile à réaliser, on passe au pas suivant.

    Concrètement, vous pourriez faire une liste des aliments sucrés que vous prenez et les remplacer les uns après les autres, par étapes comme je l’évoque ci-dessus, par des aliments non sucrés.

    A bientôt,

    Didier

    Répondre
Léa dit

Bonjour,
Je me posais une question suite à cet article très enrichissant: les fruits ne favorisent ils pas l’addiction au sucre? Certains sont très riche en fructose et ont un index glycémique élevés comme la pastèque par exemple… Est il conseillé de manger des fruits à chaque repas?
Merci,
Léa

Répondre
    Didier Henry dit

    Bonjour Léa,

    Jamais je ne comprendrai les personnes qui ont tendance à diaboliser les fruits, sous prétexte qu’ils contiennent des sucres et autre… Les fruits ont l’énorme avantage d’être sains, contrairement à tous les produits industriels dans lesquels on met tout et n’importe quoi pour augmenter les ventes.

    Pour répondre à la question : non, il n’est pas conseillé de prendre des fruits à chaque repas. Il est conseillé de prendre des fruits ENTRE les repas. Pour une meilleure digestion des fruits, il vaut mieux les consommer bien après et bien avant chacun de vos repas.

    Personnellement, je me fais souvent une bonne salade de fruit en guise de goûter 😉

    A bientôt,

    Didier

    Répondre
Catherine Hurtebise dit

Je cherche a perdre 20kg en trouvant à suprimer tout ce qui a base de dure

Répondre
Ajoutez votre réponse