Pour perdre du poids, ne faites surtout pas… de régime !

Les régimes pour perdre du poids

Après vous avoir dit dans un précédent article qu’il n’était pas conseillé de perdre trop rapidement du poids, je pars maintenant en guerre contre les régimes pour perdre du poids.

Avez-vous déjà essayé de suivre un de ces régimes ? Avez-vous noté des effets réellement positifs après avoir suivi un de ces régimes ?

Probablement pas, puisque vous êtes en train de lire ce blog 😉

Les régimes : un excellent moyen de prendre du poids

Il vous est peut-être difficile de résister à la pression médiatique, mais les avis des nutritionnistes qui suivent des personnes obèses sont globalement unanimes à propos des régimes.

Leurs patients ont tous suivi des régimes, et devinez quoi : non seulement ces régimes ne leur ont pas permis de perdre du poids, mais en plus ils leur ont au contraire fait prendre du poids !

Le problème des régimes

Ce qui ne tourne pas rond dans le concept-même de régime, c’est qu’il sous-entend nécessairement de faire un effort tout à fait temporaire pour perdre du poids.

Or, il ne faut pas imaginer qu’en reprenant vos mauvaises habitudes après une cure minceur, vous allez conserver les bienfaits de cette « cure ». C’est très bien de perdre 3 kilos en une semaine, mais encore faut-il ne pas en reprendre 4 par la suite…

Pour perdre du poids, ne faites surtout pas de... régime !

Ne vous privez pas trop ! Un régime trop restrictif ne vous fera pas perdre du poids sur le long terme...

Les seuls régimes réellement efficaces sont…

Malheureusement, pour perdre réellement du poids dans la durée, il faut adopter une démarche moins superficielle qu’un régime temporaire. Il faut au contraire s’orienter vers des « régimes » longue durée… En fait, il ne faut pas parler de régime, mais plutôt de « révolution alimentaire » 😉

Voici ce qu’il me semble important de se poser comme question avant de commencer n’importe quel effort pour perdre du poids :

1/ Depuis combien de temps ai-je trop de poids ? Si vos kilos superflus se sont accumulés en quelques années, n’essayez pas de les perdre en 2 semaines avec un régime ultra sévère. Il vaut mieux rectifier les mauvaises habitudes que vous avez prises au fil du temps.

Par exemple, si vous avez pris l’habitude de prendre du pain blanc avec de la confiture au petit déjeuner, optez plutôt pour un petit déjeuner brûle graisse, tout aussi rassasiant, mais sans « coup de barre » vers 10-11 heures du matin…

2/ Pourquoi ai-je envie de perdre du poids ? Certaines personnes ont envie de perdre 10 kilos pour un évènement bien précis qui aura lieu dans 1 ou 2 mois. Le corps n’est pas un objet extérieur à soi qu’on grossit ou qu’on rétrécit comme on veut.

Une perte de poids se vit de l’intérieur et ne se fait harmonieusement que si l’esprit est en phase avec le corps.

3/ Suis-je prêt à changer ma vie ? Pour réellement perdre du poids, il faut presque tirer un trait sur sa manière de vivre passée. Perdre du poids, c’est décider de commencer une nouvelle vie, faite d’habitudes alimentaires résolument nouvelles.

Conclusion

La prochaine fois que vous tombez sur le dernier régime à la mode, considérez-le avec un esprit très critique. Toutes les manœuvres marketing sont bonnes pour vous vendre n’importe quoi. Ne vous laissez pas tenter trop facilement par des promesses qui vous semblent extraordinaires.

Je rappelle aussi qu’une méthode unique de perte de poids ne PEUT PAS s’adresser à une multitude de personnes. Tout simplement parce que chaque personne est unique et réagit de manière différente à un régime donné.

Par ailleurs, si vous voulez perdre du poids sérieusement, le plus important est peut-être de préparer votre esprit à modifier en profondeur sa vision de l’alimentation, pour que vos habitudes alimentaires soient changées à jamais vers un mieux-être.

Ne pensez-vous pas, vous aussi, qu’il n’est pas très utile de savoir comment faire une chose bien précise si vous n’êtes pas tout entier (votre corps et votre esprit) tourné vers ce but à atteindre ?

Cela me ferait plaisir d’avoir votre avis sur la question…

Didier

Les 5 articles les plus lus :

>> Manger le soir fait grossir : info ou intox ?

>> La fausse vérité des Yaourts 0% de matière grasse

>> Comment éliminer naturellement les hormones responsables de votre poids ?

>> Comment perdre votre goût pour les aliments sucrés

>> Les 9 conseils pour perdre du poids en réduisant la rétention d'eau

A propos de l'auteur Didier Henry

De formation "juridico-économique", j'ai grandi dans une famille de médecins et je suis aujourd'hui graphiste. Un parcours santé inhabituel m'a donné l'idée de créer ce blog.Mon "credo" : c'est en apprenant et en comprenant comment fonctionne son corps qu'on parvient à maîtriser ses éventuelles insuffisances. Et c'est en appliquant ce qu'on a appris qu'on se libère de "nos petits malheurs" ;-)

Suivez-moi sur:

Donnez votre avis dans les commentaires :

26 commentaires
npay97 dit

Ce que vous dîtes est très juste ! La perte de poids passe effectivement par l’harmonie entre le corps et l’esprit : on ne peut pas maigrir durablement sans être bien dans sa peau.

Je pense que la notion de PLAISIR n’est, en général, pas suffisamment mise en avant :
1) plaisir de pratiquer une activité sportive qu’on aime vraiment (ex: je me lève plus tôt pour pratiquer un jogging)
2) plaisir de cuisiner soi-même ses repas (ex : j’apprends à cuisiner des recettes diététiques)
3) plaisir de manger ce qu’on apprécie (ex: je sélectionne mes légumes préférés)

La notion de TEMPS est également essentielle : prendre le temps de se poser, d’analyser, de s’organiser pour atteindre des objectifs réalistes !

Répondre
    Didier Henry dit

    Bonjour,

    Merci pour votre commentaire et bienvenue sur ce blog 😉

    Votre remarque est judicieuse ! En fait, quand on fait une activité aux conséquences positives (pour le corps) sans en éprouver du plaisir, on diminue considérablement ses chances d’améliorer sa santé. Pire : on risque d’associer “activités saines” avec “déplaisir”. Ce qui est le comble du ridicule…

    Inutile donc de foncer tête baissée dans des efforts démesurés pour une meilleure santé. Mieux vaut commencer par une bonne préparation mentale 😉

    Didier

    Répondre
monte escalier dit

Je suis bien d’accord avec vous. Moi aussi je suis contre les régimes. Je préfère me tourner plutôt vers les méthodes qui augmentent les sorties et non en me privant de certains aliments. J’en suis déjà victime. J’ai pris encore plus peu de temps après l’arrêt dudit régime. Merci pour votre article 🙂

Répondre
    Didier Henry dit

    Bonjour,

    Merci pour votre commentaire et bienvenue sur ce blog !
    Si vous ne mangez pas exagérément, il vaut mieux effectivement rendre votre vie plus dynamique et plus saine : cela devrait déjà avoir de bonnes répercussions sur votre poids…

    A bientôt,

    Didier

    Répondre
Rémi dit

100 % d’accord avec toi, Didier.

Si l’état d’esprit n’est pas là, Pas grand chose ne sera efficace et de toutes façons cela ne durera pas dans le temps.

Par contre, si le contexte et l’état d’esprit sont là, toutes les difficultés s’aplanissent d’elles-même. Elles n’existent quasiment plus, et les efforts ne sont pas des efforts mais deviennent rapidement des habitudes, des réflexes naturels.

A bientôt
Rémi

Répondre
    Didier Henry dit

    Bonjour Rémi,

    Merci pour ton commentaire.

    J’attends impatiemment le jour où tu m’annonceras avoir perdu de nombreux kilos tout en douceur 😉 J’ai l’impression que tu te rends très bien compte de ce que tu devrais faire, mais que tu ne décides pas de t’y mettre une bonne fois pour toutes. Est-ce que je me trompe ?

    Je te souhaite le meilleur. A bientôt,

    Didier

    Répondre
      Rémi dit

      Bonjour Didier,

      J’ai en effet une bonne idée de ce que j’ai à faire, avec plusieurs options.
      J’ai déjà pu perdre du poids, (relativement)facilement , par le passé (et cela a duré plusieurs années). Et à d’autres moment, je n’ai pas réussi.

      Qu’est-ce qui a fait la différence ?
      Mon état d’esprit, l’environnement et le temps dont je disposais.

      Même si je peux ou pourrais faire changer élément pour les rendre plus favorable, je ne me sens pas, comment dire, avec cela en tête. Malgré tout je change certains éléments peu à peu, je me prépare. Mais pas avec une vision sur du cours terme.

      A bientôt
      Rémi

      Répondre
Martine Poiret dit

Compliqué tout cela…Le trop est l’ennemi du bien et cela vaut dans les 2 sens.
Beaucoup de gens mangent tout simplement trop. Alors doit on vraiment dire qu’un régime ne les fera pas maigrir?
L’équilibre entrée-sortie c’est la clef: il passe par une alimentation de qualité, parfois une réduction calorique, une répartition différente des repas, une augmentation de l’activité physique et une aide du psychologue dans certains cas.
Un régime bien compris est suivi d’une phase de stabilisation avec une alimentation encore différente. Dans ce cas il n’y a pas de reprise de poids.
Bannir les régimes farfelus et en dessous de 1400 calories: d’accord.
SI: on maigrit avec les régimes mais il faut penser au long terme. Les mauvais régimes nuisent à la santé. Il n’est pas question non plus de s’affamer et de délaisser le plaisir.

Répondre
    Didier Henry dit

    Bonjour Martine,

    Je comprends ton point de vue.

    Mais tu as, toi, une vision assez saine du régime… Je ne pense pas que ce soit le cas d’une bonne majorité de personnes.

    Que voit-on dans les magazines, les régimes du genre “Hollywood”, et même dans des régimes plus célèbres, style Dukan ? On y voit des régimes “extrêmes”, où on mange une variété très restreinte d’aliments pendant une durée déterminée. Ce sont des privations, des alimentations finalement très peu naturelles. Parfois, ces régimes sont tellement durs qu’ils ne sont d’ailleurs pas suivi jusqu’à leur terme (donc, on oublie la phase de stabilisation…). Avec de tels régimes, le corps peut se sentir directement attaqué. C’est pour cette raison qu’il riposte souvent en stockant davantage de graisse…

    Concrètement, le mot “régime” est souvent synonyme de “privation”. C’est ça le problème. “Je fais régime” = “Je mange moins”. Dans certains cas, ça n’est pas plus mal, mais il est surtout important de “manger mieux”. Et manger mieux, ce n’est pas “faire régime” (dans le langage courant), c’est “modifier ses habitudes alimentaires”. C’est donc vers une rééducation alimentaire qu’il faudrait tendre…

    Voilà : c’était mon avis 😉

    A bientôt,

    Didier

    Répondre
      Martine Poiret dit

      Je comprends tout à fait Didier…C’est pour cela que tout est si compliqué. Il y a un an j’intervenais quelquefois sur “au féminin.com” dans les groupes de discussion sur l’amincissement:les femmes présentes avaient rarement des notions pointues sur l’équilibre alimentaire et la santé donc mes idées faisaient flop. En même temps…elles ne souhaitaient pas non plus manger mieux…et encore moins voir un psy!
      Alors qu’elle est notre place? Le vrai changement est une chose très difficile. Remettre en question ses choix de vie c’est plus compliqué que de faire un régime en étant suivie par une diététicienne.

      Répondre
Mikka dit

Bonjour,

je suis tout à fait d’accord avec vous.

La plupart des gens aujourd’hui vivent à 100 km/h! Tout doit aller très vite et il ne faut surtout pas perdre de temps. Et c’est donc pareille pour les régimes: on se prive pendant quelques semaines et reprend ensuite les vieux démons.

Et comme vous le dites si bien, se restreindre ne sert à rien, à part d’être frustrer et de se démotiver rapidement!

D’autant plus qu’on peut très bien perdre et surtout maintenir du poids tout en mangeant sans aucune privation.

Mais effectivement cela demande des changements de fond et la capacité de voir sur le long terme. Capacité que beaucoup n’ont pas ou veulent pas avoir…

En mangeant les bons aliments, en bougeant davantage (tout en se faisant plaisir) et en réduisant les quantités par repas, on peu très bien se permettre un repas gala par semaine.

Tout est question de quantité, de qualité et surtout…..
d’état d’esprit!

Amicalement,
Mikka

Répondre
    Didier Henry dit

    Bonjour Mikka,

    Merci pour votre commentaire.

    Eh oui, l’état d’esprit… Quelle que soit la discipline dans laquelle on veut exceller, le bon état d’esprit est primordial pour réussir. C’est vrai pour les sportifs, mais c’est aussi vrai pour n’importe quelle personne qui veut sortir des limites qu’elle croit avoir… 😉

    Didier

    Répondre
Mariam dit

Bonjour….

Je suis nouvelle sur ce blog…
Je suis tout à fait d’accord avec vous sans la Volonté de vraiment changer,il est difficile de maigrir…
j’ai bien éssayer plusieurs régimes avec l’espoir de maigrir,mais les quelques kilos qui partaient,revenaient en double,dès que je baissais les bras…!
Mais je crois que le stress peut avoir un rôle sur la prise de poids…

Répondre
Carole Lacroix dit

Je suis toute oui avec toi, pas de regime pour moi, changer notre mode de vie via l’alimentation ça oui, j’ai perdu 40lb en 9 mois et sans régime, mais en changeant ma façon de m’alimenter et je maintiens mon poids 118 lb. Je suis heureuse d’avoir compris vraiment comment perdre du poids sans régime, et compris le plus important que ce changement est pour une vie à bien s’alimenter et pas pour un temps limité.

Répondre
    Didier Henry dit

    Bonjour Carole,

    Merci pour ce commentaire et bienvenue sur ce blog !

    Toutes mes félicitations pour ta perte de poids. Espérons que tu puisses maintenir ce succès dans la durée 😉

    A bientôt,

    Didier

    Répondre
Chippie dit

Bonjour Didier,

Tout d’abord mes sincères félicitations pour la naissance de Gladys.

En ce qui concerne les régimes je pense qu’effectivement cela n’est pas très bon d’en faire car on reprend vite les kilos perdus et on est encore plus

Personnellement j’en ai suivi quelques uns mais j’ai toujours repris après avec un”cadeau empoisonné” des kilos en plus.

On se retrouve encore plus mal dans sa peau. C’est un cercle vicieux.

J’essaie de faire maintenant attention à ce que je mange. De temps en temps “je craque pour des sucreries” mais cela fait du bien. Si cela ne se produit pas trop souvent je crois que l’on peut maigrir si on arrive à reprendre le dessus et se remettre “dans le droit chemin”.
Il faut en effet être bien dans sa tête car autrement on ne tient pas sur la longueur. Le moral et la

Répondre
    Didier Henry dit

    Bonjour Chippie,

    Merci pour ton commentaire 😉

    J’ai un petit truc supplémentaire pour éviter de culpabiliser… Comme le suggérait un collègue blogueur, il peut être utile de prévoir un moment dans la semaine (une journée entière, pourquoi pas?) de “craquage organisé”. C’est-à-dire que tu prévois une journée pendant laquelle tu manges ce que tu rêves de manger le restant de la semaine sans pouvoir y toucher. Un craquage planifié, ce n’est par définition pas culpabilisant…

    C’est une manière de mieux tenir dans la durée si tu sens que c’est nécessaire. 😉

    A bientôt,

    Didier

    Répondre
Chippie dit

Désolée mon message est parti avant dêtre terminé.

Le moral et la volonté sont aussi deux moteurs essentiels pour arriver à changer nos habitudes. Cela est aussi important que faire attention à ses repas.

Je fais actuellement mes repas avec un mélange de recettes WW et JMC et cela me réussit assez bien pour le moment.

Et puis si je craque j’essaie de ne pas culpabiliser cela aussi est très important. La culpabilisation est mauvais conseillère.

Bien amicalement

Répondre
Mikka dit

Bonjour Chippie,

effectivement la perte de poids est avant tout une question de motivation et d’objectif.
Il faut savoir ce qu’on veut dans atteindre et surtout garder un esprit positif et constructif.

Après c’est normal d’avoir des coups de mou et d’être déprimé. je pense que cela arrive à tout le monde. Mais l’important est de ne pas rester dans cet état là mais d’aller de l’avant.

Sans le désir profond de vouloir changer et perdre du poids, on y arrivera jamais!

Amicalement,
Mikka

Répondre
Acnezine dit

C’est bien vrai, faire un régime c’est surtout changer ses propres habitudes alimentaires.
Sinon, c’est le yoyo assuré 🙁

Personne ne parle jamais de ça, mais je suis bien d’accord : Le problème avec un régime, ce n’est pas de le faire mais de ne pas reprendre du poids ensuite. Car en général on se déculpabilise et on recommence à manger comme avant. D’où une reprise de poids rapide et souvent plus qu’avant…

Répondre
    Didier Henry dit

    Bonjour Acnezine,

    Merci pour ton commentaire et bienvenue sur ce site.

    C’est exactement ça ! Un effort qui dure quelques jours ou quelques semaines, et puis on se relâche parce qu’on a perdu du poids… et hop ! Les kilos reviennent. Avec un petit bonus.

    Perdre du poids, c’est une entreprise tout aussi sérieuse qu’une autre. C’est pourquoi il faut l’aborder avec un certain sérieux si on veut des résultats persistants 😉

    Répondre
panta dit

Ce qui m’étonnera toujours, c’est que malgré que la plupart des personnes sachent cela (souvent même par expérience), le bisness des régimes est toujours aussi fleurissant.
Les régimes sont vraiment contre nature pour le corps humain.

Et c’est plus intéressant, de vendre des magasines avec de pseudo recettes miracles avant l’été puis de la malbouffe le reste du temps.

Alors j’apprécie ta démarche et ta franchise sur le sujet.

Répondre
    Didier Henry dit

    Bonjour Panta,

    Bienvenue sur ce blog !

    Oui, c’est curieux de voir que, chaque année, énormément de gens suivent les régimes à la mode. J’imagine que l’effet de nouveauté y est pour quelque chose… Tout comme l’effet “whaouh, ces femmes ont des corps superbes” 😉

    Dans ce blog, mon but est de donner des idées saines et durables pour la perte de poids. Or, ces régimes annuels sont l’antithèse de ce blog. Je pense donc qu’il est logique que je dénonce ces absurdités. Merci d’apprécier mon travail ! 🙂

    A bientôt,

    Didier

    Répondre
    Martine Poiret dit

    Bonjour Panta! Bonjour Didier!
    Il faudrait peut-être revenir à l’étymologie du mot “régime”…
    Il vient du latin “regimen”(gouvernement) et dérivé de “regere” (diriger).
    A l’origine c’est une manière de vivre où l’on fait un usage raisonné et méthodique des aliments et boissons.
    Il ne faut pas confondre l’outil et l’usage que les gens en font.
    Par exemple la télévision ou l’ordinateur peuvent être très mal utilisés et devenir une véritable addiction. Il n’en reste pas moins qu’il y a d’excellentes émissions culturelles. Chacun doit faire ses choix comme on fait ses courses au supermarché.
    Il n’y a pas de raison de faire un amalgame entre suivre un “régime alimentaire” cohérent et suivre un “régime alimentaire farfelu”.
    Adhérer à un mode de vie avec un “régime végétarien” peut être excellent…ou néfaste pour la santé s’il est mal construit.
    Adopter un bon régime c’est simplement savoir équilibrer ses entrées et ses sorties. Il faut faire preuve de discernement et d’esprit critique mais dans le bon sens.
    Un “régime” ce n’et pas un “diable” à anéantir c’est une chose à étudier…avec ses neurones! Si…si! on en a!

    Répondre
      Didier Henry dit

      Bonjour Martine,

      Merci pour cette petite mise au point étymologique 😉

      Tu fais bien de préciser qu’il y a une distinction à faire entre un régime incohérent (non construit, non réfléchi, pas très sain et sans vision à long terme) et un régime bâti sur des contraintes réelles et des objectifs raisonnables.

      Je suis moi-même “au régime perpétuel” dans la mesure où je sélectionne constamment les aliments que je prends, pour rester dans un équilibre qui m’est favorable, compte tenu des contraintes que je dois respecter (cfr la rubrique “A propos” du blog).

      C’est vrai que dans mon commentaire, je sous-entendais que les régimes proposés annuellement en prévision de l’été étaient systématiquement mauvais pour son équilibre pondéral sur le long terme. Même si c’est probablement assez proche de la réalité, c’est sans doute tout de même un peu abusif… 😉

      Encore merci Martine pour ton intervention très pertinente.

      A bientôt,

      Didier

      Répondre
Pour perdre du poids, ne faites surtout pas... de régime ! [Mincir Sans Régime] dit

[…] Pour perdre du poids, ne faites surtout pas… de régime ! […]

Répondre
Ajoutez votre réponse