Les 3 Erreurs A Eviter Pour Faire Un Régime Sain

Comme vous le savez, “c’est la saison” : à chaque printemps on pense à faire un régime pour préparer l’été. C’est en tous cas ce que suggère le déchainement de publicité à l’approche de l’été.

Même si le cliché a peut-être une origine purement commerciale, cela fait maintenant partie des coutumes auxquelles on s’est habitué.

Malheureusement, le ou la néophyte n’aura pas nécessairement l’œil attiré par les éventuels risques liés au commencement d’un régime. Tous ne sont pas bons pour l’organisme.

Faire un régime

Faire un régime n'est pas toujours sans risques

Voici 3 écueils à éviter :

1/ Manger beaucoup moins de calories dans l’espoir de perdre du poids (trop) rapidement :

L’équation calorique est une vision de l’esprit qui ne tient pas compte du métabolisme. Nous avons chacun un métabolisme différent. Autrement dit, chaque personne a une manière unique de transformer la nourriture qu’il ingère en énergie pour le corps –et de brûler les graisses inutiles. Les personnes en surpoids ont généralement un métabolisme plus lent que les personnes minces.

Que se passe-t-il lorsqu’on suit un régime sévère (moins de 1000 calories par jour) ? C’est simple : le corps voit cette brutale modification comme une menace et il réagit en ralentissant le taux de métabolisme.

Par conséquent, vous allez perdre du poids, mais lorsque vous recommencerez à manger normalement, votre nouveau métabolisme va stocker beaucoup plus de graisse qu’auparavant parce qu’il s’est habitué à fonctionner avec moins de nourriture. Voilà ce qu’on appelle l’effet yo-yo…

Inutile de dire que cela n’apporte rien de positif pour le corps, bien au contraire.

2/ Faire un régime riche en protéines (et pauvre en calories)

Consommer trop de protéines provoque la formation de “cétones”, qui sont des substances toxiques. Le phénomène est amplifié quand on consomme peu de calories, car le corps doit alors se rabattre sur les protéines en guise de carburant.

Un taux élevé de cétones dans le corps (=cétose) n’est pas agréable et surtout mauvais pour la santé. Certaines personnes sont même décédées en suivant ce type de régime (!)

3/ Faire un régime pauvre en graisse

Souvent, les régimes pauvres en graisse sont riches en glucides. Par conséquent, ce type de régime a tendance à favoriser les dérèglements du taux de sucre dans le sang, ce qui complique beaucoup la maitrise du poids. Cela provoque aussi souvent de la fatigue, des envies de sucre et des sautes d’humeur. Rien d’agréable.

Plus important encore : ce type de régime fait l’impasse sur les graisses essentielles, appelées oméga 3 et oméga 6 (contenues dans le poisson, les graines et leurs huiles). Elles sont essentielles au bon fonctionnement du corps, et leur absence peut provoquer des allergies, un manque d’énergie, de la fatigue, des sautes d’humeur, etc.

Ce sont les graisses saturées dépourvues de graisses essentielles qui doivent être réduites (c’est-à-dire la viande et les produits laitiers).

Remarque

Notez que perdre du poids n’est pas toujours nécessaire, même si vous avez l’impression d’être trop enveloppé(e). Avez-vous déjà calculé votre Indice de Masse Corporelle (IMC) ?

Normalement, seules les personnes en surpoids devraient s’inquiéter de perdre du poids. Elles ont d’ailleurs tout à y gagner sur le plan de la santé.

Conclusion

Avant d’être (ou plutôt de paraître) efficace, un régime doit être sain. S’il est trop “radical” dans ses principes (que des protéines, aucune graisse, diminution radicale de calories, etc.), un régime a de fortes chances de n’être pas très bon pour la santé.

Je n’ai pas parlé de pilules minceur et autres artifices “miracle” pour perdre du poids, mais il est évident que ce sont des méthodes à FUIR au plus vite !

Les 5 articles les plus lus :

>> Manger le soir fait grossir : info ou intox ?

>> La fausse vérité des Yaourts 0% de matière grasse

>> Comment éliminer naturellement les hormones responsables de votre poids ?

>> Comment perdre votre goût pour les aliments sucrés

>> Les 9 conseils pour perdre du poids en réduisant la rétention d'eau

A propos de l'auteur Didier Henry

De formation "juridico-économique", j'ai grandi dans une famille de médecins et je suis aujourd'hui graphiste. Un parcours santé inhabituel m'a donné l'idée de créer ce blog.Mon "credo" : c'est en apprenant et en comprenant comment fonctionne son corps qu'on parvient à maîtriser ses éventuelles insuffisances. Et c'est en appliquant ce qu'on a appris qu'on se libère de "nos petits malheurs" ;-)

Suivez-moi sur:

Donnez votre avis dans les commentaires :

6 commentaires
Muriel dit

Hello Didier,

Bravo et merci pour ton article, très clair et bien documenté ! 🙂

Juste un petit bémol au sujet des graisses saturées : elles sont tellement décriées que les gens finissent par ne plus en manger assez ! Or, ce sont des graisses tout aussi importantes que les graisses insaturées (par exemple oméga 6 et 3).

Il n’y a pas de risque à manger tous les jours des graisses saturées, à condition de veiller à leur qualité : viande bio ou fermière, œufs de poules qui courent (!) et laitages à base de lait cru, beaucoup plus digestes et nutritifs.

Au contraire, ce sont de bonnes graisses, et pour en revenir à ton sujet, elles drainent l’organisme et peuvent même aider à maigrir. 😉

@ bientôt

Répondre
    Didier Henry dit

    Coucou Muriel,

    Merci pour ta réaction !

    C’est vrai que c’est peut-être devenu une mode de “casser du sucre” sur les graisses saturées, et qu’elles ont nécessairement un rôle positif pour le corps. Sinon, cela voudrait dire qu’il faudrait bannir la viande de l’alimentation 😉

    De nouveau, tout est une question de dosage. Il faut équilibrer les apports de graisses saturées et insaturées. La tendance générale étant de consommer plus de graisses saturées qu’insaturées, on conseille de réduire les unes et de favoriser les autres…

    Ta phrase de conclusion est très intéressante ! Voilà qui mérite d’être approfondi… 🙂

    @+

    Répondre
Lydia dit

Merci beaucoup pour votre article MDidier

Répondre
Luce dit

Bonjour,

Voila le dilemme quel régime adopter pour perdre du poids et surtout ne pas en reprendre. En fait je pense qu’il ne faut suivre aucun régime mais manger sain et diversifié car tout le monde n’est pas égal face à la perte de poids. Bref à chacun d’adapter sa nourriture.

Luce

Répondre
Ajoutez votre réponse