Comment éviter les conséquences d’un diabète de grossesse ?

Le diabète de grossesse : c’est quoi ?

Ami lecteur, vous l’aurez compris : cet article sur le diabète de grossesse s’adresse aux femmes ! Et plus précisément aux femmes qui entrent dans leur deuxième trimestre de grossesse.

En quoi suis-je compétent ? Eh bien : figurez-vous que je suis un excellent coach pour les femmes atteintes d’un léger diabète de grossesse puisque j’ai à mon actif des résultats 100% positifs sur les 2 grossesses de ma femme.

Et je suis même prêt à parier que j’enchaînerais un 3è coaching les doigts dans le nez ! 😉

Bon… trêve de plaisanteries, le sujet mérite un peu de concentration.

D’où vient ce fameux diabète de grossesse ?

C’est très simple : on l’appelle diabète de grossesse parce qu’il ne survient que lors d’une grossesse. Les littératures disent qu’il n’arrive qu’à +/- 5% des femmes enceintes, mais j’ai du mal à le croire parce que les femmes enceintes dans mon entourage sont souvent concernées.

Disons plutôt qu’il arrive probablement à une grande majorité des femmes enceintes, mais à des degrés très divers. Je suis sûr qu’en disant cela, je ne suis pas loin de la réalité.

diabète de grossesse

Beaucoup de femmes ont une légère tendance au diabète de grossesse. Une cuisine appropriée permet d’éviter de prendre trop de poids pendant la grossesse.

Il n’arrive que durant une grossesse parce que le placenta diffuse des hormones qui ont pour effet de neutraliser partiellement l’action de l’insuline.

Or, l’insuline est l’hormone fabriquée par le pancréas pour faire transiter le glucose présent dans le sang vers les cellules de votre corps. En cas de diabète, soit le corps ne fabrique plus assez d’insuline, soit les cellules sont plus ou moins insensibles à l’insuline.

Résultat, le taux de sucre dans le sang augmente. Et ce sucre se stocke en graisse.

Conséquence : la femme enceinte prend soudainement beaucoup de poids

Comment éviter la prise de poids ?

En cumulant les effets naturels de prise de poids liés à la grossesse avec les effets particuliers du diabète de grossesse, la femme enceinte peut remarquer une subite prise de poids à partir du 2è trimestre de grossesse.

On considère que la prise de poids générale pendant une grossesse peut aller jusqu’à 9 à 12 kilos. Avec un léger diabète de grossesse, et sans alimentation appropriée, une femme enceinte peut dépasser largement cette fourchette idéale.

Mais cette prise de poids importante peut être évitée.

Pour éviter les effets du diabète de grossesse, il est important d’avoir une alimentation qui réduise au maximum les aliments qui font augmenter le taux de sucre dans le sang.

Concrètement, cela veut dire qu’en cas de diabète de grossesse, il faut surtout :

–          Éviter absolument les glucides à l’indice glycémique élevé. C’est la règle la plus importante. Par exemple : si vous voulez manger des pâtes, prenez des pâtes intégrales.

–          Préférer des repas alliant protéines (ex : poisson selon une recette quelconque) et légumes (préparés eux aussi avec amour…), que l’on peut agrémenter d’une huile végétale (ex : huile d’olive)

–          Profiter de sa grossesse pour découvrir des recettes mêlant des légumes nouveaux, des huiles inhabituelles, des graines savoureuses et des recettes qui mettent le tout en musique

–          Prendre des petits-déjeuners aux fruits et aux graines selon des variantes de la recette minceur déjà évoquée sur le blog.

–          Etc.

Tous les autres conseils (liés à l’indice glycémique des aliments) déjà évoqués sur le blog sont évidemment valables pour mieux gérer son diabète de grossesse.

Derrière les soucis de poids : les avantages liés au diabète de grossesse

Lorsque vous découvrez que vous prenez du poids en quantité anormale pendant votre grossesse, et que l’on vous diagnostique une tendance au diabète de grossesse, vous pouvez vous dire que vous avez tout de même de la chance.

Oui, de la chance. Parce que contrairement aux problèmes classiques de prise de poids, lorsque vous avez un diabète de grossesse, vous pouvez être certaine que lorsque vous aurez accouché, vous pourrez arrêter votre petit régime.

Et manger à nouveau comme avant… Sans excès, bien entendu, et pour autant que vous n’ayez pas de poids supplémentaire à perdre. Si c’était le cas, je vous conseille tout simplement de continuer sur votre bonne lancée, pour perdre du poids après votre accouchement.

Conclusion

Ma femme a de la chance :  j’ai pu la coacher pendant ses grossesses, ce qui lui a permis non seulement de stabiliser son poids lorsque sa balance lui annonçait qu’elle accumulait rapidement les kilos (finalement, elle n’a pris que 10 kilos pendant sa grossesse), mais en plus, elle a même pu à certains moments perdre du poids pendant sa grossesse.

Pas mal, non ? Et cela, en mangeant à sa faim.

Cela veut dire deux choses :

1/ La prise de poids liée au diabète de grossesse est tout à fait maîtrisable avec les conseils que je vous donne.

Mais elle est aussi maîtrisable en dehors de cette période très particulière de la vie, puisque, depuis qu’elle a compris le truc, ma femme gère son poids en se préparant des repas à l’indice glycémique bas. Toujours avec succès !

2/ Il suffit d’être constant et persévérant en adoptant ce régime à indice glycémique bas. Mais évidemment, c’est plus simple quand on vit avec quelqu’un (moi, en l’occurrence, pour ma femme) qui donne quotidiennement l’exemple de cette persévérance.

La persévérance est toujours payante.

Connaissez-vous également des personnes qui ont appris à gérer leur poids en surveillant l’indice glycémique de leurs repas ?

Je suppose que oui… Parlez-en dans les commentaires !

Les 5 articles les plus lus :

>> Manger le soir fait grossir : info ou intox ?

>> La fausse vérité des Yaourts 0% de matière grasse

>> Comment éliminer naturellement les hormones responsables de votre poids ?

>> Comment perdre votre goût pour les aliments sucrés

>> Les 9 conseils pour perdre du poids en réduisant la rétention d'eau

A propos de l'auteur Didier Henry

De formation "juridico-économique", j'ai grandi dans une famille de médecins et je suis aujourd'hui graphiste. Un parcours santé inhabituel m'a donné l'idée de créer ce blog.Mon "credo" : c'est en apprenant et en comprenant comment fonctionne son corps qu'on parvient à maîtriser ses éventuelles insuffisances. Et c'est en appliquant ce qu'on a appris qu'on se libère de "nos petits malheurs" ;-)

Suivez-moi sur:

Donnez votre avis dans les commentaires :

9 commentaires
Danièle de Forme et bien-être dit

Bonjour Didier,
Que c’est dommage que je n’ai pas eu ces conseils lors de ma première grossesse!
Il faut dire que ça remonte à plusieurs décennies et on ne se préoccupait pas trop de tout ça.
J’avais pris pas moins de 18 kg et les 3/4 sur les 4 derniers mois.
Effectivement je n’ai pas eu de mal à les perdre mais je me souviens qu’ils étaient lourds à porter.
Un grand merci pour cet article qui complète celui que j’ai écrit sur les étapes de la grossesse.
A tout bientôt.
Danièle

Répondre
    Didier Henry dit

    Bonjour Danièle,

    Et en plus, ces conseils viennent d’un homme ! Le monde change, n’est-ce pas ?

    Didier

    Répondre
Bernadette GILBERT dit

Bonjour Didier,

Comme le dit Danièle, autrefois, on ne se préoccupait guère des kg accumulés pendant la grossesse et surtout de leurs effets sur le foetus… Il est pourtant essentiel de rappeler que son démarrage est conditionné par les habitudes alimentaires de sa maman et que tout ce qu’elle vit de néfastes durant sa grossesse risque d’avoir des répercutions dans la vie de ce petit être.
Décrit par tes soins et surtout coaché, le diabète de grossesse prend enfin des airs de simple à endiguer.

Répondre
    Didier Henry dit

    Bonjour Bernadette,

    Ce que tu dis sur les répercussions des habitudes alimentaires de la maman sur le bébé est terriblement juste. Cela va jusqu’à la modification du goût du bébé. Très souvent, un bébé n’appréciera une nourriture saine que si la maman a fait l’effort de manger sainement pendant sa grossesse.

    Les futures mamans ont donc une grande responsabilité dès lors que le foetus développe le sens du goût. Elles ont le pouvoir de faciliter -ou non- les bonnes habitudes alimentaires de leurs enfants.

    A bientôt,

    Didier

    Répondre
sylviane dit

Bonjour Didier,

Oui en effet dommage pour les mamans plus âgées mais tant mieux pour les plus jeunes et comme c un phénomène qui me semble assez méconnu je vais le facebooker de ce pas.

En tous les cas bravo pour ton travail de recherche c’est la première fois que j’en entendais parler

Répondre
    Didier Henry dit

    Bonjour Sylviane,

    Merci pour le facebookage 😉

    Remarque : j’en ai moi-même entendu parler parce qu’aujourd’hui on en parle et que j’ai été dans une situation où il fallait bien que je me renseigne. Ce n’est pas vraiment surprenant que tu n’en aies pas entendu parler jusqu’ici. 😉

    A bientôt,

    Didier

    Répondre
[email protected] Tipi dit

Bonjour Didier,
C’est fondamental d’avoir de vraies explications.
Ne pas prendre du poids est vraiment un art
et il est important de connaître le fonctionnement du corps
dans les détails.
Après, il y a des facteurs émotionnels qui viennent prendre
le relai.
Une femme qui a peur de devenir énorme pendant sa grossesse
et qui, par cela, parle d’une peur d’être abandonnée, non désirable etc… risque de prendre plus de poids qu’une autre rien que par sa peur!

Répondre
Géraldine dit

Bonjour,

Merci pour l’article, j’ai une question assez importante, pourquoi est il si peu connu ce diabète de grossesse ? On ne m’en a jamais parlé malgré mes soucis pendant ma grossesse, et j’ai essayé d’aller voir sur d’autres sites, personne n’en parle !

Répondre
Ajoutez votre réponse