Pourquoi le vide intérieur peut vous empêcher de maigrir ?

MagaliLeRouxDans cet article, je vous propose de donner la parole à Magali LE ROUX, une collègue blogueuse qui a créé le blog www.sortir-de-la-boulimie.com

Elle a elle-même souffert de la boulimie pendant 8 ans. Aujourd’hui, elle est praticienne en hypnose et en PNL.

Dans cet article, vous découvrirez une des conditions fondamentales pour perdre du poids sur le long terme. Et cette condition, c’est de s’aimer soi-même. C’est un des piliers fondamentaux du programme Zen et Mince… Magali aborde le sujet dans cet article avec sa douceur habituelle et vous donne quelques outils en fin d’article pour résoudre le manque d’amour dont vous faites peut-être preuve envers vous-même. Bonne lecture !

– Didier –

Une cause de prise de poids souvent oubliée…

Trop de gens pensent que si on grossit, c’est par manque de volonté, c’est parce qu’on est trop gourmand ou encore parce que notre corps a tout le temps faim. Je ne dis pas que c’est complètement faux. Il y a peut-être une part de vérité là-dedans, si vous avez tendance à prendre du poids.

Mais, ce qu’on oublie bien souvent, c’est l’impact de la faim émotionnelle, différente de la faim physiologique, sur la prise de poids. Et en particulier l’impact du vide intérieur. Je vous explique tout cela dans cet article.

Qu’est-ce que le vide intérieur ?

Avez-vous parfois la sensation d’avoir un vide au niveau de votre estomac, alors que vous venez de manger ou bien que vous n’avez pas spécialement faim ?

Avez-vous parfois l’impression de devoir trop remplir votre estomac, parfois jusqu’à avoir mal au ventre ?

Avez-vous parfois l’impression que, même si vous mangez pour apaiser votre faim, celle-ci semble toujours présente et vous incite à manger davantage ?

Avez-vous tendance à grignoter sans faim plusieurs fois dans la journée ?

Avez-vous tendance à avoir des compulsions alimentaires ou des crises de boulimie ?

Ressentez-vous une sensation de vide quand vous vous retrouvez seul ou que vous venez d’être quitté par des amis, de la famille ou votre moitié ?

Avez-vous parfois l’impression d’utiliser la nourriture pour combler quelque chose ?

Si vous avez répondu oui à deux de ces questions ou plus, il y a de grandes chances pour que vous ressentiez ce vide intérieur.

En fait, le vide intérieur est une sensation dans le corps relativement désagréable, généralement au niveau de l’estomac, qui nous pousse à avoir certains comportements pour tenter de le remplir.

Ces comportements peuvent être un besoin de voir beaucoup de monde, de rester le moins souvent possible seul, de faire des achats compulsifs, de prendre de l’alcool ou de la drogue en excès, d’avoir de nombreux partenaires amoureux ou sexuels, et surtout de manger plus que nos besoins physiologiques.

Je ne vais vous parler que de l’alimentation ici, car c’est le sujet du blog. Mais ce dont je parle est aussi valable pour les autres types de comportements.

L’idée commune, c’est qu’on essaie d’utiliser des éléments extérieurs pour combler ce vide intérieur. Le problème, c’est qu’on peut parfois avoir l’impression que cela nous permet de remplir ce vide, mais ce n’est en réalité qu’une illusion. Le vide intérieur est toujours là et il refera surface à d’autres reprises. Nous reviendrons sur ce point un peu plus tard.

D’où vient le vide intérieur ?

Cette sensation de vide intérieur est étroitement liée à un manque d’amour. Mais ce n’est pas un manque d’amour quelconque. Il s’agit d’un manque d’amour de soi.

Je précise cela car on peut voir souvent des personnes qui ne se sentent pas aimées par les autres, qui ont peur de ne pas être aimées par les autres, qui se sentent mal quand elles sont célibataires ou quand elles n’ont pas leur compagne ou leur compagnon à proximité. En apparence, on peut croire que c’est l’amour des autres qui leur permettra de guérir ce vide intérieur.

En apparence… Car, dès qu’on revit un sentiment d’abandon et de manque d’amour de la part des autres, le vide intérieur revient. Et parfois, malgré qu’on puisse être aimé par de nombreuses personnes, le vide intérieur est toujours là.

En réalité, personne ne peut remplir ce vide intérieur à notre place. Le seul moyen pour remplir ce vide intérieur de façon durable est de développer l’amour de soi. C’est la SEULE et UNIQUE solution. Nous verrons ci-dessous comment.

Ce vide intérieur est en fait lié à une blessure du passé. Il est possible que vous ayez vécu des expériences dans votre enfance qui vous ont fait ressentir de l’abandon ou du rejet.

C’est d’ailleurs souvent très en lien avec la mère car c’est la personne avec qui l’attachement est le plus fort durant les premiers années de l’enfance. Mais cela peut aussi être lié au père ou à d’autres personnes présentes dans les premières années de l’enfance.

L’enfant, dès sa naissance, fait l’apprentissage de l’attachement et du détachement. Il apprend en même temps à développer l’amour de soi. Si cela ne se développe pas correctement ou que certaines situations viennent perturber ce bon développement, l’enfant peut alors garder des blessures et ressentir un manque d’amour de soi, et donc un vide intérieur, tout au long de sa vie.

S’il a eu le sentiment de ne pas être suffisamment aimé, il va peut-être en conclure qu’il n’est pas aimable et ne va donc pas s’aimer ou pas suffisamment.

Quel est le rôle du vide intérieur dans la prise de poids ?

Comme nous l’avons dit précédemment, ce sentiment de vide intérieur peut être désagréable. La personne va donc utiliser des comportements pour supprimer cette sensation. Elle peut alors utiliser la nourriture pour tenter de combler ce vide. Cela peut se comprendre si on fait le rapprochement avec la mère dans l’enfance. C’est généralement la mère qui nourrit l’enfant.

La nourriture peut donc être vu comme un symbole d’attachement et d’apaisement. Notre inconscient s’en souvient et peut alors utiliser ce moyen pour tenter de combler un manque d’amour.

Et le sucre et le gras sont particulièrement « doués » pour ressentir de l’apaisement et du réconfort. C’est pour cela qu’on a parfois envie de manger des choses grasses et sucrées quand on ressent ce vide intérieur.

Vous pouvez maintenant comprendre pourquoi vous pouvez parfois avoir envie de manger quand vous vous retrouvez seul, quand vous venez de vous séparer d’une personne, ou qu’on vous dit quelque chose de blessant.

La nourriture vient donc tenter de réparer la blessure et le manque d’amour comme un pansement. Sauf qu’un pansement ne soigne pas vraiment la blessure.

Mais vous vous demandez peut-être comment cela aurait une incidence sur la prise de poids ? Et bien tout simplement parce que quand vous mangez pour combler ce vide intérieur, vous ne mangez pas en fonction de votre faim ou de votre satiété. Et vous pouvez alors manger plus que ce dont vous avez réellement besoin. Et donc vous allez avoir plus de risque de prendre du poids.

Et si en plus de ça, vous essayez de combler ce vide intérieur avec des aliments gras et sucrés, la prise de poids n’en est que plus favorisée. Si vous voulez en savoir plus, je vous laisse voir une vidéo que j’ai faite à ce sujet : certains aliments font-ils grossir ?

Comment faire pour ne plus ressentir ce vide intérieur (et donc perdre du poids) ?

Si nous voulons ne plus ressentir ce vide intérieur, il faut régler le problème de fond, et non pas y mettre un pansement.

Le meilleur moyen pour ne plus ressentir ce vide intérieur est d’arrêter de manger pour tenter de le combler, en développant l’amour de soi. Non pas en ayant des relations amoureuses et en passant plus de temps avec des gens, car cela ne peut que remplir l’amour que les autres ont pour vous. Et l’amour des autres n’est pas la même chose que l’amour de soi. Mais en développant votre propre amour intérieur.

L’amour de soi, ça s’apprend progressivement avec différentes solutions possibles. Il n’existe pas une méthode unique et miracle qui permet d’augmenter l’amour de soi en 48 heures. C’est quelque chose qui s’apprend et qui se consolide avec le temps.

Je vous propose ici plusieurs solutions qui ont de très bons résultats. Mais je vous invite aussi à trouver d’autres moyens pour avoir plus d’amour pour vous.

Développer l’amour de soi passe par apprendre à s’apprécier, à s’aimer aussi bien physiquement que mentalement, à s’accepter tel qu’on est et peu importe ce qu’on fait. C’est aussi se respecter, respecter ses besoins et les besoins de son corps.

C’est également se sentir bien tout le temps, même quand on est seul. C’est se sentir bien célibataire et voir la relation amoureuse comme une cerise sur le gâteau (et non pas le gâteau).

Développer l’amour de soi, c’est être capable de se dire « je t’aime », devant un miroir, et surtout de le penser. C’est prendre soin de soi avant tout pour soi, et non pas uniquement pour les autres.

S’aimer, c’est se trouver beau ou belle, même avec quelques kilos en trop. Ca peut aussi être se nourrir de bonnes choses, non pas pour perdre du poids ou pour le regard des autres, mais parce qu’on le mérite.

Un excellent moyen de développer l’amour de soi et d’être capable de faire tout cela est l’hypnose. Cela permet de travailler la blessure d’abandon ou du rejet directement à la source du problème, dans l’inconscient, et de transformer les « je ne m’aime pas » en « je m’aime » bien plus rapidement qu’avec d’autres moyens.

Vous pourrez bientôt trouver quelques séances d’hypnose sur mon blog à ce sujet. En attendant, je vous laisse découvrir des vidéos sur l’hypnose : comment fonctionne l’hypnose et le cerveau par rapport à la réalité et comment guérir des blessures du passé avec l’hypnose.

Vous pouvez également utiliser l’auto-suggestion pour vous aider à avoir plus d’amour pour vous, à vous respecter, à respecter vos besoins, à apprécier la solitude.

Par exemple en vous répétant chaque matin des phrases comme « je m’aime telle que je suis», « je suis une personne géniale », « j’aime mon corps tel qu’il est » ou encore « je me respecte et je respecte mon corps car je mérite de me respecter ». Et c’est encore plus fort si vous le dites devant une glace. Respectez tout de même votre rythme.

Ce sont des exercices qui ne sont pas faciles à faire. Alors si vous n’arrivez pas à dire « je m’aime » devant le miroir, vous pouvez d’abord commencer par vous dire « je m’aime plus qu’avant » sans miroir.

Et vous pouvez ensuite augmenter la difficulté au fur et à mesure que cela devient plus facile pour vous. Même si vous n’y croyez pas au début, c’est tout à fait normal. Plus vous le ferez, plus vous finirez par le penser pour de bon.

Vous pouvez également lire des livres ou des articles sur l’amour de soi. Il y a une quantité d’informations et de conseils disponibles pour que vous puissiez enfin vous aimer, ressentir enfin un espace rempli d’amour de soi dans votre corps et perdre ces kilos émotionnels.

 

Les 5 articles les plus lus :

>> Manger le soir fait grossir : info ou intox ?

>> La fausse vérité des Yaourts 0% de matière grasse

>> Comment éliminer naturellement les hormones responsables de votre poids ?

>> Comment perdre votre goût pour les aliments sucrés

>> Les 9 conseils pour perdre du poids en réduisant la rétention d'eau

About the Author Didier Henry

De formation "juridico-économique", j'ai grandi dans une famille de médecins et je suis aujourd'hui graphiste. Un parcours santé inhabituel m'a donné l'idée de créer ce blog.Mon "credo" : c'est en apprenant et en comprenant comment fonctionne son corps qu'on parvient à maîtriser ses éventuelles insuffisances. Et c'est en appliquant ce qu'on a appris qu'on se libère de "nos petits malheurs" ;-)

follow me on:

Leave a Comment:

1 comment
Cure amaigrissement says

Votre article est très interessant! C’est vrai que le vide intérieur et le stress empêche le corps d’éliminer ses kilos en trop.

Reply
Add Your Reply